parabolain


parabolain
(pa-ra-bo-lin) s. m.
Terme d'antiquité. Nom donné, dans le Code théodosien, à ceux qui soignent les malades, et surtout les malades de maladies contagieuses.
   Lat. parabolanus, du grec, hardi, qui s'expose, jeter en avant.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   PARABOLAIN. Ajoutez : - REM. On trouve aussi parabolan.
   À l'en croire [Dioscore], il n'y aurait eu [au concile d'Éphèse] ni soldats en armes envahissant l'église, ni parabolans, ni moines syriens, milice féroce de Barsumas, AMÉDÉE THIERRY Rev. des Deux-Mond. 1er mars 1872, p. 77.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • PARABOLAIN — s. m. Nom qu on donnait aux plus hardis des gladiateurs, et qu on donna dans la suite à des clercs qui affrontaient les plus grands dangers pour secourir les malades, et surtout les pestiférés …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Leon Riotor — Léon Riotor Léon Riotor Portrait par Louis Bombled paru dans La Plume en 1892. Léon Riotor, né à Lyon le 8 juillet 1865 et mort à Paris en 1946, est un homme de lettres et homme politique français …   Wikipédia en Français

  • Léon Riotor — Portrait par Louis Bombled paru dans La Plume en 1892. Léon Riotor, né à Lyon le 8 juillet 1865 et mort à Paris en 1946, est un homme de lettres et homme politique français. Biographie Fils de …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.