paperasse


paperasse
(pa-pe-ra-s') s. f.
Papier, écrit sans utilité.
   Je pense qu'il se trouverait assez de mes paperasses, dont le public n'a eu que trop de communication, LAMOTHE LE VAYER la Promenade, Dialogue 1.
   Je ne pourrais m'empêcher de me plaindre de ce qu'ils n'ont pas relevé l'indignité de cette paperasse qu'on vient de lire dans cette compagnie, contre toutes les formes, RETZ Mém. t. II, liv. III, p. 301, dans POUGENS.
   Nous sommes inondés de papiers et de paperasses, Mme DU DEFFAND Lett. à Walpole, t. II, p. 183, dans POUGENS.
   Si le duc de Sully avait prévu que ses paperasses économiques, royales et politiques seraient lues un jour par Mme la margrave de Baireuth, il aurait redoublé de vanité, VOLT. Lett. margr. de Baireuth, dans Rev. franç. février 1866, p. 212.
   Je viendrai, mon cher ange, à Plombières.... j'apporterai quelques paperasses en prose et en vers pour vous endormir, après le dîner, VOLT. Lett. d'Argental, 16 mai 1754.
   Ce procès me ruine en sotte paperasse, PIRON Métrom. IV, 3.
   Enfoncez-vous dans vos paperasses, PONT DE VEYLE le Complaisant, I, 7.
   XVIe s.
   Imprimeurs auxquels je l'avois envoyé par ces petits paperats [lambeaux de papiers], DES ACCORDS Bigarrures, Avant-propos, p. 14, dans LACURNE.
   Que ne ferois je plus tost que de lire un contract, et plus tost que d'aller secouer ces paperasses poudreuses... ?, MONT. IV, 76.
   Papier, avec la désinence péjorative ace ; génev. paperoches.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • paperasse — [ papras ] n. f. • 1588; paperas 1553; de papier 1 ♦ Papier écrit, considéré comme inutile ou encombrant. Chercher dans ses paperasses. « les paperasses d un antique dossier » (Courteline). 2 ♦ Collect. De la paperasse. Bureaucrate qui multiplie… …   Encyclopédie Universelle

  • paperasse — Paperasse. s. f. Papier escrit qui ne sert plus de rien. Vieille paperasse. il faut jetter au feu toutes ces paperasses …   Dictionnaire de l'Académie française

  • PAPERASSE — s. f. Papier écrit qui ne sert plus de rien, qu on regarde comme inutile. Vieille paperasse. Il faut jeter au feu toutes ces paperasses. Il m a obligé de lire toutes ces paperasses, un tas de paperasses, qui ne servent de rien à son affaire. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PAPERASSE — n. f. Papier écrit ou imprimé qu’on regarde comme inutile. Il faut jeter au panier toutes ces paperasses. Mettre au feu un tas de vieilles paperasses …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • paperasse — nf. ; papier administratif ou de familles, documents divers ; paperasserie : paprassa / e (Albanais), papèrâsha (Saxel), papètri (Cordon) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • paperassier — paperassier, ière [ paprasje, jɛr ] n. et adj. • 1798; de paperasse ♦ Personne qui aime conserver, écrire des paperasses. Adj. Administration paperassière, qui multiplie les formalités écrites. ● paperassier, paperassière adjectif et nom Qui se… …   Encyclopédie Universelle

  • paperasser — ⇒PAPERASSER, verbe intrans. A. Remuer, feuilleter, classer des paperasses. Jean Jacques Rousseau baguenaudant, paperassant et remuant ses livres pendant une heure avant d attaquer le papier avec la plume (BAUDEL., Curios. esthét., 1863, p.315). L …   Encyclopédie Universelle

  • -asse — Suffixe donnant une valeur péjorative (ex. mollasse, dégueulasse). ⇒ ACE, ASSE, suff. Suff. à valeur augm. ou péj., formateur d adj. et de subst. A. Ajoute ordinairement une nuance soit augmentative (idée d abondance), soit péjorative 1.… …   Encyclopédie Universelle

  • -asser — ⇒ ASSER, suff. Suff. conférant une valeur péj. et/ou fréquentative aux verbes (ou périphrases verbales) auxquels il s ajoute. A. Le suff. a une valeur dimin. et dépréc. (le procès indiqué par la base n aboutit pas à un résultat positif) :… …   Encyclopédie Universelle

  • PAPIER — Depuis son apparition au XIIe siècle dans le monde occidental, le papier est intuitivement associé à l’écriture, à la transmission et à la diffusion de la pensée. Demeuré rare et cher pendant sept siècles, c’est à dire aussi longtemps qu’il est… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.