opinion


opinion
(o-pi-ni-on) s. f.
   Avis, sentiment de celui qui opine sur quelque affaire mise en délibération. L'opinion de la majorité, de la minorité d'une assemblée. Il a été de l'opinion d'un tel. Les opinions sont partagées.
   Au plur. Voix, suffrages. Recueillir les opinions.
   Mesdames Fouquet ont obtenu une copie de cette déposition, qu'elles présenteront demain à la chambre ; peut-être qu'on ne la recevra pas, parce qu'on est aux opinions ; mais...., SÉV. à Pompone, 17 déc. 1664.
   Sentiment qu'on se forme des choses.
   Voilà mes opinions, ou, si vous voulez, mes hérésies touchant les principaux points de l'art ; et je ne sais point mieux accorder les règles anciennes avec les agréments modernes, CORN. 3e disc. trois unit..
   Je te soutiendrai mon opinion jusqu'à la dernière goutte de mon encre, MOL. Mar. forcé, 6.
   Personne n'ignore qu'il y a deux entrées par où les opinions sont reçues dans l'âme, qui sont ses deux principales puissances, l'entendement et la volonté, PASC. Esprit géométrique, II.
   Toute opinion peut être préférable à la vie, dont l'amour paraît si fort et si naturel, PASC. Pens. VI, 38, éd. HAVET..
   On aime à voir dans les disputes les combats des opinions, PASC. ib. VI, 31.
   Encore que les opinions du peuple soient saines, elles ne le sont pas dans sa tête, car il pense que la vérité est où elle n'est pas ; la vérité est bien dans leurs opinions, mais non pas au point où ils se figurent, PASC. ib. V, 2 ter..
   Ainsi se vont les opinions succédant du pour au contre, selon qu'on a de lumière, PASC. ib. V, 2.
   C'est dans ce doute qui doute de soi et dans cette ignorance qui s'ignore, et qu'il [Montaigne] appelle sa maîtresse forme, qu'est l'essence de son opinion, qu'il n'a pu exprimer par aucun terme positif, PASC. Entretien avec M. de Saci..
   Avez-vous bien peur que j'aime mieux Mme de Brissac que vous ? ....avez-vous opinion que sa beauté efface vos charmes ?, SÉV. à Mme de Grignan, 22 avr. 1671.
   Ce n'est pas l'homme que j'ai méprisé, ne le croyez pas ; ce sont les opinions, ce sont les erreurs par lesquelles l'homme abusé se déshonore lui-même, BOSSUET Duch. d'Orl..
   Les opinions [relativement aux affaires ecclésiastiques] sont plus saines dans le barreau éclairé et parmi les magistrats intelligents, que dans les livres de quelques auteurs, BOSSUET le Tellier..
   S'il disputait avec ardeur, ce n'est pas qu'il voulût assujettir le monde à ses opinions, FLÉCH. Duc de Mont..
   Elles [les personnes d'esprit] se piquent de briller dans les conversations, de réduire tout à leur sens, et d'exercer un empire tyrannique sur les opinions, FLÉCH. Mme de Mont..
   Cette généreuse fille se mit au-dessus des opinions vulgaires : parmi les erreurs et faux jugements du monde, elle s'appliqua à découvrir ce point de vérité qui fait regarder la vanité des choses humaines, FLÉCH. ib..
   Il eût fallu changer tout d'un coup l'opinion des hommes, qui ne change qu'avec le temps, VOLT. Hist. Parl. XXXIII.
   Il faut des siècles pour détruire une opinion populaire, VOLT. Dict. phil. Opinion..
   Nos opinions sont nos maîtresses ; et où est l'amant qui souffre patiemment qu'on lui dise que sa maîtresse est laide ?, DIDER. Mém. t. III, p. 292, dans POUGENS.
   On était dans l'opinion que ni l'or ni l'argent, mis au feu, et même tenus en fusion, ne perdaient rien de leur substance, BUFF. Min. t. V, p. 59.
   Les attachements profonds qui se nourrissent par le silence, par la conformité des goûts, des opinions, des sentiments, CONDORCET Maurepas..
   Craignons des opinions qui, sous prétexte de réduire les sciences à leur véritable destination, favoriseraient l'ignorance, le plus grand des fléaux de l'espèce humaine, CONDORCET Duhamel..
   C'est une affaire d'opinion, c'est une chose sur laquelle chacun peut penser comme il lui plaît.
   C'est une opinion, c'est une assertion qui n'est pas sûre.
   Un mal d'opinion, un mal imaginaire.
   Un mal d'opinion ne touche que les sots, MOL. Amph. I, 4.
   Par opinion, par une simple manière de voir.
   Tous ceux qui sont en effet vertueux, et non point par faux semblant ni seulement par opinion, DESC. Méth. VI, 3.
   L'opinion publique, ou, simplement, l'opinion, ce que pense le public.
   C'est souvent du hasard que naît l'opinion, Et c'est l'opinion qui fait toujours la vogue, LA FONT. Fabl. VII, 15.
   L'empire fondé sur l'opinion et l'imagination règne quelque temps, et cet empire est doux et volontaire ; celui de la force règne toujours ; aussi l'opinion est comme la reine du monde, mais la force en est le tyran, PASC. Pens. V, 5.
   La force est la reine du monde, et non pas l'opinion ; mais l'opinion est celle qui use de la force, PASC. ib. XXIV, 91.
   L'opinion fait tout ; elle t'a condamné, VOLT. Olymp. IV, 2.
   On nomme l'opinion la reine du monde ; elle l'est si bien, que, quand la raison vient la combattre, la raison est condamnée à la mort, VOLT. Dict. phil. Opinion..
   L'opinion gouverne le monde, et les philosophes, à la longue, gouvernent l'opinion des hommes, VOLT. Lett. d'Argental, 27 janv. 1766.
   Pourrais-je, en proie aux soins vulgaires, Dans la commune illusion, Offusquer mes propres lumières Du bandeau de l'opinion ?, GRESSET Chartreuse..
   Les coupables ne sauraient se soustraire à tout châtiment ; ils sont punis par le jugement que le public porte de leur conduite ; ainsi l'opinion est une loi qui statue sur les actions dont la loi civile ne prend pas connaissance, CONDIL. Hist. anc. Lois, ch. 11.
   L'opinion est le tombeau de la vertu parmi les hommes, et son trône parmi les femmes, J. J. ROUSS. Ém. V.
   Je parle des moeurs, des coutumes, et surtout de l'opinion, partie inconnue à nos politiques, mais de laquelle dépend le succès de toutes les autres, J. J. ROUSS. Contr. soc. II, 12.
   Tôt ou tard les hommes qui pensent et qui écrivent gouvernent l'opinion ; et l'opinion, comme vous savez, gouverne le monde, D'ALEMB. Dial. Christ. et Descart..
   Il avait vu, dans plus d'une occasion, qu'un des moyens les plus sûrs de terminer facilement les affaires qui ne sont importantes que dans l'opinion, est de montrer, par la manière de les traiter, qu'on a su les réduire à leur juste valeur, CONDORCET Maurepas..
   Si on réduisait la culture des sciences aux travaux dont l'opinion publique doit être la récompense, on verrait bientôt cette opinion s'égarer de plus en plus, et mettre à leurs progrès réels une limite que le temps et le génie pourraient à peine reculer, CONDORCET Margraaf..
   Il savait sans doute que l'opinion publique ne plaçait pas son nom à côté des leurs [Morgagni et Haller], CONDORCET Bertin..
   Celui qui fait dépendre sa conduite de l'opinion, n'est jamais sûr de lui-même, MARMONTEL Bélis. VII.
   Il me sera pénible de me présenter ainsi à toute l'armée de l'opinion [cercle où se rencontre toute la haute société parisienne], STAËL Delphine, IV, 23.
   L'opinion, j'appelle ainsi l'accord des esprits sur toute chose qui intéresse les hommes : une force apparemment, car la pensée de tous peut devenir l'action de tous, DUPONT-WHITE la Liberté politique, p. 289.
   Fête de l'opinion, la 5e des fêtes instituées par la Convention, pour être célébrées pendant les jours complémentaires.
   Jugement, en bien ou en mal, qu'on porte d'une personne ou d'une chose.
   Par cet endroit fatal en tous lieux va renaître La bonne opinion des courages français, MALH. II, 12.
   Vous apprendrez par là du moins les voeux de tous, Et quelle opinion les peuples ont de vous, CORN. D. Sanche, IV, 2.
   La constante hauteur de sa présomption, Cette intrépidité de bonne opinion, MOL. F. sav. I, 4.
   L'opinion que j'ai de moi-même est trop bonne Pour croire auprès de moi que quelque autre te plût, MOL. Dépit amour. I, 2.
   Ils ont assez bonne opinion d'eux-mêmes pour croire..., PASC. Prov. V.
   Tant elle a donné bonne opinion de sa sagesse, SÉV. 2.
   Il n'y a qu'une opinion sur son sujet, SÉV. 497.
   Vous avez eu trop bonne opinion de moi, SÉV. 232.
   Il a donné au public une bonne opinion de son érudition, BOSSUET Lett. 63.
   Si l'on jette quelque profondeur dans certains écrits, si l'on affecte une finesse de tour et quelquefois une trop grande délicatesse, ce n'est que par la bonne opinion qu'on a de ses lecteurs, LA BRUY. I.
   Il est arrivé souvent à plus d'un grand homme d'exprimer naïvement la bonne opinion qu'il avait de lui-même, D'ALEMB. Éloges, Bossuet, note 14.
   Quel est celui qui, sans être un sot, ne s'est jamais trompé dans la bonne ou mauvaise opinion qu'il avait conçue des hommes ?, DIDER. Claude et Nér. I, 120.
   Il est important au bonheur de votre fils qu'il ait, en général, une opinion avantageuse des femmes, GENLIS Adèle et Théod. t. II, p. 224, dans POUGENS.
   Absolument. Avoir opinion de quelqu'un, de quelque chose, en bien augurer. J'ai opinion d'un tel. Je n'ai pas opinion du succès de cet ouvrage.
   Le fond de tout cela est qu'il [Manfredi] avait sincèrement peu d'opinion de lui-même, disposition qu'on pourrait nommer héroïque, FONTEN. Manfredi..
   Terme de logique. Croyance probable. La démonstration engendre la science, et l'argument probable engendre l'opinion.
   Parmi les choses qu'on ne sait pas, il y en a qu'on croit sur le témoignage d'autrui, c'est ce qui s'appelle foi ; il y en a sur lesquelles on suspend son jugement, et avant et après l'examen, c'est ce qui s'appelle doute ; et, quand dans le doute on penche d'un côté plutôt que d'un autre, sans pourtant rien déterminer absolument, cela s'appelle opinion, BOSSUET Connaiss. I, 14.
   L'opinion est une connaissance douteuse qui n'est pas sans apparence et sans fondement, mais qui n'a point de certitude, FLÉCH. t. II, p. 155.
   Toutes les sciences, renfermées dans les faits autant qu'il leur est possible et dans les conséquences qu'on en peut déduire, n'accordent rien à l'opinion que quand elles y sont forcées, D'ALEMB. Disc. prélim. Encycl. Oeuv. t. I, p. 289, dans POUGENS..
   Terme de casuiste. Opinion probable, opinion qui avait pour elle quelque docteur, quelque auteur autorisé, et qu'on pouvait suivre en conscience, quelque douteuse qu'elle fût en soi.
   Quand le pénitent, dit-il, suit une opinion probable, le confesseur le doit absoudre, quoique son opinion soit contraire à celle du pénitent, PASC. Prov. V.
   Nous avons bien voulu que d'autres que les jésuites puissent rendre leurs opinions probables, afin qu'on ne puisse pas nous les imputer toutes ; et ainsi, quand quelque auteur que ce soit en a avancé une, nous avons droit de la prendre, si nous le voulons, par la doctrine des opinions probables, PASC. ib..
   Doctrine de politique ou de religion, parti. Les opinions des stoïciens, des académiciens. Les opinions des luthériens. Opinions philosophiques. Opinions religieuses. L'opinion légitimiste dominait en cette ville. L'opinion libérale. Les hommes de même opinion.
   Avouez que les opinions ont plus causé de maux sur ce petit globe que la peste ou les tremblements de terre, VOLT. Lett. à M***, 5 janv. 1759.
   Il importe tant aux hommes de tenir moins aux opinions qui les divisent qu'à celles qui les unissent, J. J. ROUSS. Lett. à l'archevêque..
   L'opinion avancée, ou les opinions avancées, se dit de ceux qui sont attachés aux nuances très prononcées du libéralisme.
   Les opinions relâchées, opinions de ceux qui ont peu de sévérité en morale.
   Les opinions relâchées plaisent tant aux hommes, qu'il est étrange que les leurs [des jésuites] déplaisent, PASC. Pens. XXIV, 65, édit. HAVET..
   XIIIe s.
   Opinions est ou de verité ou de fausseté ; mais elections est eslire le bien ou le mal, BRUN. LATINI Trésor, p. 277.
   Plains de science et de bonne opinion et de concorde, desirrous d'amor, BRUN. LATINI ib. p. 319.
   L'opinion dou bien et dou mal vient en nos de tel maniere que nos savons naturelment que nos devons faire le bien et eschuer [éviter] le mal, BRUN. LATINI ib. p. 463.
   Li hom se doit garder que sa opinion ne soit corrompue, et que il ait bone entension, BRUN. LATINI ib. p. 464.
   Et por ce que cist [ceux-là] faisoient noblement ces choses et autres semblables, li très grans flaireurs et li fames [renommée] de lor bone opinion fu espandue largement par le monde, Légende en prose de Girart, cité dans J. des savants, avr. 1860, p. 303. [Échevins] qui soient discret et de boinne opinion, TAILLIAR Recueil, p. 509.
   M'opinions est que il le doit recevoir à le [la] mesure de Clermont, BEAUMANOIR XXVI, 3.
   XIVe s.
   Chertes, au coer me vient si bonne opinions, Qu'encore arons victoire, se bien nous defeendons, Baud. de Seb. V, 202.
   De l'anathomie de l'oyl [oeil] l'opinion est diverse selon diverses gens, H. DE MONDEV. f° 16, verso..
   L'emplastre que Thederic loe moult sous l'opinion d'un maistre, H. DE MONDEV. f° 49.
   Mais Fedris le fery par tel opinion, Qu'ens u cors lui conduit le [la] lance et le pingnon, Hugues Capet, v. 852.
   Dieu confonde ce conte.... Et tous lez confortans en cel' oppinion De grever le [la] roïne à le [la] clere fachon, ib. v. 2579.
   Aucun vousirent [voulurent] dire que cest enfant [Servius Tullius] fut serf ; mes à ceste opinion contredist et resiste le grant honneur que li roys li a fait, BERCHEURE f° 20.
   XVe s.
   Si fut ainsi avisé pour retraire le dessus dit de l'opinion des Anglois [le retirer du parti des Anglais], FROISS. I, I, 250.
   Les aucuns des capitaines françois estoient d'opinion que toute la puissance des François saillissent et con batissent les Anglois, A. CHARTIER Hist. de Charles VII.
   Ne prenez mie vostre opinion ; que [car] vous ne tenrez [tiendrez] mie France du roy du ciel, le filz sainte Marie, mais la tendra [tiendra] le roy Charles, vray heritier à qui Dieu l'a donnée, qui entrera à Paris à belle compaignie, Lett. de Jeanne d'Arc aux Anglois dans Chron. de la pucelle, ch. 44.
   Quoy voyant, le roy se mit en opinion de passer outre, COMM. VII, 6.
   XVIe s.
   Madame, j'ai tant fait par mes journées, que Pauline n'a plus d'opinion [jalousie] de vous, MARG. Nouv. X..
   Je vous supplie que vous ne vous desesperiez point ; car il y a vingt-quatre heures au jour, esquelles l'homme peut changer d'opinion, MARG. ib. XXXVII.
   Elle respondit que la vie et la fin de cette fille monstroient que jamais n'avoit eu opinion [pensée] à homme vivant, qu'à celui qu'elle aimoit plus que sa vie...., MARG. ib. XLII.
   Il rabilla, en bien mourant, la mauvaise opinion qu'on avoit eu de luy, MONT. I, 67.
   Toutes les opinions du monde en sont là, que le plaisir est...., MONT. I, 69.
   Ayant jugé que ce n'estoit que fantaisie et opinion [idée]...., MONT. I, 100.
   L'opinion publicque, MONT. I, 117.
   Pour suyvre l'ordre accoustumé, il vous a pleu me commander de faire l'ouverture des opinions [dire le premier mon avis], CONDÉ Mém. p. 557.
   ....Nostre opinion seule ne nous contente, Et ce qui rend plus fort un esprit embrasé, C'est de voir que son choix de chacun est prisé, DESPORTES Élégies, II, 3.
   Chacun a son opinion, et non discretion, LEROUX DE LINCY Prov. t. II, p. 266.
   Prov. opinio ; espagn. opinion ; ital. opinione ; du lat. opinionem, de opinari, opiner.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
OPINION. Ajoutez :
   Intention (sens vieilli).
   Il eut opinion de les sauver, MALH. Lexique, éd. L. Lalanne..
   Tullius Marcellinus.... se trouvant saisi d'une maladie... longue et fâcheuse.... prit opinion de se faire mourir, MALH. ib..

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • opinion — [ ɔpinjɔ̃ ] n. f. • v. 1190; lat. opinio, de opinari → opiner I ♦ 1 ♦ Manière de penser, de juger; attitude de l esprit qui tient pour vraie une assertion; assertion que l esprit accepte ou rejette (généralement en admettant une possibilité d… …   Encyclopédie Universelle

  • opinion — et advis, Sententia. Opinion et jugement, Opinio. L opinion et sentence d aucun qui n est pas parfaite, et laisse beaucoup de choses qu il debvoit dire, Curta sententia. L opinion des fols est estimée du populaire, Valet in vulgus insipientium… …   Thresor de la langue françoyse

  • opinion — opin·ion /ə pin yən/ n 1 a: a belief stronger than impression and less strong than positive knowledge b: a formal expression of a judgment or appraisal by an expert see also opinion testimony at testimony compare …   Law dictionary

  • opinion — UK US /əˈpɪnjən/ noun ► [C] a thought or belief about something or someone: an opinion on sth »What s your opinion on Britain joining the Euro? have/hold an opinion »She has strong opinions on how people should dress for work. express/give your… …   Financial and business terms

  • opinion — Opinion. s. f. Avis de celuy qui opine sur quelque affaire mise en deliberation. Prendre les opinions. aller aux opinions. les Juges sont aux opinions. il y avoit trois opinions. il a esté de l opinion d un tel. il appuya son opinion de plusieurs …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Opinion — «Opinion» Canción de Nirvana Box set With the Lights Out Publicación noviembre de 2004 …   Wikipedia Español

  • opinion — opinion, view, belief, conviction, persuasion, sentiment are comparable when they mean a more or less clearly formulated idea or judgment which one holds as true or valid. An opinion is a more or less carefully thought out conclusion concerning… …   New Dictionary of Synonyms

  • Opinion — O*pin ion, n. [F., from L. opinio. See {Opine}.] 1. That which is opined; a notion or conviction founded on probable evidence; belief stronger than impression, less strong than positive knowledge; settled judgment in regard to any point of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • opinión — sustantivo femenino 1. Idea o concepto particular que se tiene sobre una persona o sobre una cosa: Mi opinión es que no debemos hacerle caso. He escuchado varias opiniones sobre el tema. 2. (no contable) Uso/registro: restringido. Fama o… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • opinion — [ə pin′yən, ōpin′yən] n. [ME opinioun < OFr < L opinio < opinari, to think, akin to optare, to select, desire: see OPTION] 1. a belief not based on absolute certainty or positive knowledge but on what seems true, valid, or probable to… …   English World dictionary

  • opinion — (n.) c.1300, from O.Fr. opinion (12c.), from L. opinionem (nom. opinio) opinion, conjecture, what one thinks, from stem of opinari think, judge, suppose, opine, from PIE *op to choose (see OPTION (Cf. option)). Where there is much desire to learn …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.