attraper


attraper
(a-tra-pé) v. a.
   Prendre à un piége. Attraper un renard dans un piége.
   Familièrement. Que je vous y attrape, c'est-à-dire, ayez soin que je ne vous prenne pas sur le fait, gardez-vous de recommencer.
   Fig. Tromper. Ce charlatan a attrapé bien du monde. Cette femme attrape son mari.
   Bien fin qui pourrait l'attraper ! Il ne faut pas se laisser attraper comme cela à ce que les amants disent dans leur colère, VOIT. Lettr. 135.
   Saisir avec la main, saisir au passage. Les gendarmes ont attrapé les voleurs. Attraper un papillon.
   Familièrement. Attrape qui peut, que celui qui peut s'en saisir, s'en saisisse.
   Attrape ! Sorte d'interjection par laquelle on exprime qu'une personne vient d'être l'objet d'une malice.
   Familièrement. Attrape-toi cela, se dit à une personne qu'on vient de châtier ou à qui vient d'arriver quelque mécompte.
   Terme de marine. Saisir un objet, atteindre un point, un bâtiment.
   Fig. et familièrement.
   Il suffit qu'à la fin J'attrape le bout de l'année, LA FONT. Fabl. VIII, 2.
   De quelque façon qu'on prenne la chose, il est certain qu'il aura toujours bien de la peine à attraper le bout de son année, VAUBAN. Dîme, p. 100.
   Se procurer par quelque ruse, par quelque adresse.
   Le pendard de Scapin, par une fourberie, m'a attrapé cinq cents écus, MOL. Fourb. III, 7.
   Avoir une chance bonne ou mauvaise. J'ai attrapé le bon numéro. Attraper un rhume, une maladie.
   Frapper, heurter. Une pierre l'a attrapé à la tête.
   Exprimer, rendre avec exactitude. Ce peintre a bien attrapé votre ressemblance. Cet écrivain croit avoir attrapé la manière de Tacite.
   Voyez si j'ai attrapé la ressemblance de César, VOLT. Roi de Pr. 102.
   Son talent était d'attraper le ridicule des gens, HAMILT. Gramm. 7.
   Il avait attrapé le sérieux des Espagnols, HAMILT. ib..
   Le duc de Bourgogne attrapait tous les ridicules avec justesse, SAINT-SIMON 266, 29.
   Je n'ai attrapé de leur manière de réciter que ce qui m'a d'abord sauté aux yeux, MOL. Impr. 1.
   Attraper le sens d'un passage, le saisir.
   À cause de la quantité d'endroits où vous n'avez pas attrapé le sens, RAC. Lett. VI, à son fils..
PROVERBES
   Attrapez-moi toujours de même ; c'est-à-dire, vous avez cru me jouer un mauvais tour ; loin de là, <
   Il courra bien, si on ne l'attrape ; c'est-à-dire on le poursuivra si vivement qu'on le prendra.
   L'Académie, qui écrit trappe avec deux p, n'en met qu'un à attraper ; désaccord auquel il faudrait remédier.
   XIIe s.
   Si m'aït Diex, s'ore estoie escapés, Jo ne seroie mais des mois atrapés, Guill. d'Orange, Variantes, t. II, p. 312.
   XIIIe s.
   Ne sai comment fui atrapés ; Je me sui dusk'à l'os colpés, Bl. et Jeh. 589.
   Mais se jel pooie atraper, Si faitement m'en vengeroie, Que jamès crieme [crainte] n'en aroie, Ren. 6694.
   XIVe s.
   Il a dit à sa gent : Je sui bien attrapez ; Que malditte soit l'eure que me sui acordez !, Guesclin. 2006.
   [Il] Fist bien quatre mil pors venir et assambler, Es prés près des fossés les fist trestouz aler, Pour itant qu'il cuida ceulx dedens atraper Et pour faire issir hors et à la mort livrer, ib. 1208.
   Helas ! dist Polibaus, quetis [chétif], maleürés ! Or sui issi endroit malement attrapés, Baud. de Seb. XI, 412.
   Ainsy ces quatre m'atraperent, Et me batirent et fraperent, J. BRUYANT Ménagier, t. II, p. 5.
   XVe s.
   Par ceste maniere en attrapa il et noya ce jour plus d'une douzaine, FROISS. I, I, 135.
   Et en furent moult de fois chassés et presque pris et atrapés entre Boulogne et Calais, mais toujours eschappoient eux, FROISS. I, I, 309.
   Quand Girauldon se vit ainsi attrapé [trompé], si fut tout esbahi, FROISS. II, II, 214.
   Quand le maistre d'hostel vit son maistre s'attraper [s'attaquer] à ces perdrix, il fut bien esbahi, LOUIS XI Nouv. XCIX..
   XVIe s.
   La mort vous attrape fuyant et poltron aussi bien que...., MONT. I, 75.
   à, et trappe ; bourguig. étraipai.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • attraper — [ atrape ] v. tr. <conjug. : 1> • XIVe; atraper 1165; de 1. a et trappe I ♦ Attraper qqn, un animal. 1 ♦ Prendre (un animal) à un piège, prendre comme dans un piège (un ennemi, etc.). Un vieux renard « Fut enfin au piège attrapé » (La… …   Encyclopédie Universelle

  • attraper — ATTRAPER. v. a. Prendre à une trappe, à un piége, ou à quelque autre chose de semblable. Attraper un renard dans un piége. Attraper un loup à une traînée. f♛/b] Il signifie aussi familièrement, Obtenir par industrie. Il a si bien fait, qu il a… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • attraper — Attraper. v. act. Il n a plus d usage dans le sens de Prendre à la Trappe, mais on s en sert, pour dire, Surprendre, tromper, prendre par adresse, par artifice. Attraper un renard dans un piege. attraper un loup à une traisnée. il s est laissé… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • attraper — Attraper, Sistere cursum aufugientis. Est etiam interdum Deprehendere aliquem in delicto …   Thresor de la langue françoyse

  • ATTRAPER — v. a. Prendre à une trappe, à un piége, ou à quelque chose de semblable. Attraper un loup dans un piége. Attraper un loup à une traînée. Attraper un oiseau avec de la glu. Le renard s est enfin laissé attraper au piége.   Il signifie aussi,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ATTRAPER — v. tr. Prendre à une trappe, à un piège ou à quelque chose de semblable. Attraper un loup dans un piège. Attraper un oiseau avec de la glu. Le renard s’est enfin laissé attraper au piège. Il signifie figurément et familièrement Prendre sur le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • attraper — vt. , saisir, happer, atteindre, s emparer de, empoigner, se saisir de, (un objet ...) ; gagner (un objet) ; piéger, prendre à un piège, (pro. et fig.) ; faire main basse sur ; arrêter, prendre sur le fait, (un voleur...) ; (en plus à Arvillard) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Attraper, prendre quelqu'un par la peau du cou, du dos, des fesses — ● Attraper, prendre quelqu un par la peau du cou, du dos, des fesses l attraper brutalement …   Encyclopédie Universelle

  • Attraper quelqu'un par la peau des fesses — ● Attraper quelqu un par la peau des fesses le saisir au moment où il s enfuit …   Encyclopédie Universelle

  • Attraper, avoir la crève — ● Attraper, avoir la crève prendre un coup de froid, avoir la grippe ; être malade …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.