médiateur


médiateur
médiateur, trice
(mé-di-a-teur, tri-s') s. m. et f.
   Celui, celle qui s'entremet entre deux ou plusieurs personnes.
   Dieu [selon Celse et Porphyre] était logé trop loin pour nous ; les esprits célestes qui nous avaient faits nous servaient de médiateurs auprès de lui, BOSSUET Hist. II, 12.
   Après que notre grand roi, plus jaloux de sa parole et du salut de ses alliés que de ses propres intérêts, eut déclaré la guerre aux Anglais, ne fut-elle pas encore une sage et heureuse médiatrice ?, BOSSUET Reine d'Anglet..
   Les deux Hotham, père et fils, qui choisirent la reine pour médiatrice, BOSSUET ib..
   Un des moyens les plus efficaces pour toucher Dieu en votre faveur, c'est de lui envoyer, selon la figure de l'Évangile, des médiateurs qui lui parlent pour vous, BOURDAL. Carême, t. I, p. 192.
   Idoménée, touché de ce discours, consentit que les Sipontins fussent médiateurs entre lui et les Sybarites, FÉN. Tél. XXIII.
   Oui, nous vous supplions d'être médiateur d'un petit différent, PH. POISSON Procureur arbit. sc. 9.
   La reine d'Angleterre, l'épouse de Georges II, qui a servi de médiatrice entre les deux plus grands métaphysiciens de l'Europe, et qui pouvait les juger, VOLT. Alzire, Ép. dédic..
   C'est au clergé qui, soit intérêt bien entendu, soit politique déliée, montre le désir de rester fidèle au caractère de médiateur...., MIRABEAU Collection, t. I, p. 186.
   Fig.
   Ces deux grands rois [Louis XIV et Charles II] se connaissent ; c'est l'effet des soins de Madame ; ainsi leurs nobles inclinations concilieront leurs esprits, et la vertu sera entre eux une immortelle médiatrice, BOSSUET Duch. d'Orléans..
   La croix doit être aujourd'hui notre asile et l'unique médiatrice à qui nous devons recourir, BOURD. Myst. Pass. de J. C. t. I, p. 252.
   Le médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ.
   Il n'y a qu'un Dieu, ni qu'un médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, SACI Bible, St Paul, 1re épît. à Timoth. II, 5.
   C'est ce que produit la connaissance de Dieu qui se tire sans Jésus-Christ, qui est de communiquer sans médiateur avec le Dieu qu'on a connu sans médiateur ; au lieu que ceux qui ont connu Dieu par médiateur connaissent leur misère, PASC. Pens. X, 2, éd. HAVET..
   L'une des plus belles qualités que la sainte Écriture donne au fils de Dieu, c'est celle de médiateur entre Dieu et les hommes, BOSSUET 2e serm. Compass. de la Ste Vierge, 1.
   Médiateur d'un traité, d'un raccommodement, celui qui intervient pour procurer un traité, un raccommodement.
   Le chevalier fut médiateur du traité, HAMILT. Gramm. 10.
   Si vous voulez, madame, être médiatrice de la paix, il ne tient qu'à vous, VOLT. Lett. Mme de Choiseul, 15 juill. 1768.
   Adjectivement. Les puissances médiatrices déclarèrent que....
   Celui, celle qui intervient pour arranger quelque affaire.
   Me voilà donc le confident de mes deux bonnes gens et le médiateur de leurs amours ! bel emploi pour un gouverneur, J. J. ROUSS. Ém. V.
   Absolument.
   Ce n'est plus cette femme commode et complaisante, trop adroite médiatrice et amie trop officieuse qui facilitait ces secrètes correspondances, BOSSUET Sermons, Vérit. convers. 1.
   Il [Théodote] vise également à se faire des patrons et des créatures : il est médiateur, confident, entremetteur ; il veut gouverner, LA BRUY. VIII.
   Médiateur de la république helvétique, titre que prit Bonaparte après l'acte dit de médiation.
   Sorte de ministre d'État, sous les empereurs de Constantinople.
   Sorte de jeu de quadrille. On ne joue plus le médiateur.
   Faire l'après-midi mille dépenses folles, En deux médiateurs perdre huit cent pistoles, BOISSY Deh. tromp. II, 10.
   XIIIe s.
   Li angelz par soy se deceüt ; Pour ce n'eut, ne ne receüt Ne saulveur, ne mediatour, J. DE MEUNG Tr. 460.
   XIVe s.
   Mediateur entre les peres [sénateurs] et le peuple, BERCHEURE f° 47, verso..
   Lequel air est necessaire et mediateur à porter les odours des choses odoriferes, H. DE MONDEVILLE f° 18.
   XVe s.
   Faire office de juge ou de mediateur, COMM. VI, 13.
   XVIe s.
   Si tu cerches ton mediateur pour t'introduire à Dieu, il est au ciel, CALV. Instit. 696.
   Elle y estoit venue comme mediatrice de la paix, CARLOIX VII, 22.
   Aulcuns [dieux du paganisme], moyens entre la divine et l'humaine nature, mediateurs, entremetteurs de nous à Dieu, MONT. II, 277.
   Provenç. mediator ; catal. mediador ; espagn. mediator ; ital. mediatore ; du lat. mediatorem, de mediare, servir d'intermédiaire, partager par le milieu.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • MÉDIATEUR — La loi du 3 janvier 1973, modifiée sur certains points par celle du 24 décembre 1976, a créé l’institution du médiateur dans le but de permettre aux administrés, de plus en plus écrasés par le poids de la machine administrative, de mettre en… …   Encyclopédie Universelle

  • Mediateur — Médiateur Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • mediateur — Mediateur, Mediatrice. s. Qui moyenne un accord, un accommodement entre deux personnes, entre deux partis. Il a esté mediateur de cette affaire. le mediateur de la paix. il a esté choisi pour mediateur. il s est offert pour mediateur. convenir d… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Mediateur — (fr., spr. Mediatöhr), 1) vermitteln der Staat, welcher die Zwistigkeiten anderer Staaten vor od. nach eingetretenen Feindseligkeiten auszugleichen sucht; 2) der Delegirte eines vermittelnden Staates; die Vermittelung, Mediation; daher… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Mediateur — (franz., spr. tör, »Vermittler«), in der Politik und im Völkerrecht Bezeichnung derjenigen Macht, die zwischen andern Mächten obwaltende Streitigkeiten auf dem Wege der Unterhandlung beizulegen sucht. So wurde z. B. 1866 von Österreich im Kriege… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Mediateur — (frz., spr. töhr), Vermittler, bes. im Völkerrecht zwischen streitenden Mächten. Mediation, Vermittlung; Mediationsakte, die Verfassung vom 19. Febr. 1803, welche Bonaparte der Schweiz aufdrängte. Mediatīv, vermittelnd …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Mediateur — (–öhr), frz., Vermittler, Staat, welcher bei Streitigkeiten oder Kriegen anderer Staaten zur Ausgleichung derselben Vorschläge gemacht und Unterhandlungen einleitet, ohne daß jedoch die streitenden Theile zur Annahme derselben verpflichtet sind …   Herders Conversations-Lexikon

  • mediateur — Mediateur, et moyen en quelque affaire, Moyenneur, Interpres interpretis, Sequester …   Thresor de la langue françoyse

  • MÉDIATEUR — TRICE. s. Celui, celle qui s entremet pour opérer un accord, un accommodement entre deux ou plusieurs personnes, entre différents partis. Il a été médiateur dans cette affaire. Le médiateur de la paix, pour la paix. Il a été choisi, il s est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Médiateur — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « médiateur », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) En relations humaines et sociétales, un… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.