m


m
(è-m') s. f.
   La treizième lettre de notre alphabet. Une M majuscule.
   Pour le B, la lèvre supérieure prend son appui au-dessous de l'inférieure ; et pour l'M les deux lèvres, d'un mouvement égal, ne font que s'unir et se détacher, MARMONTEL Élém. litt. Oeuv. t. VIII, p. 504, dans POUGENS.
   Ici l'M à son tour sur ses trois pieds se dresse, DE PIIS Harmon. imit. I.
   Suivant l'épellation nouvelle, M se nomme me et est masculin : un me majuscule.
   M, devant un nom propre, signifie monsieur ; MM signifie messieurs ; Mme signifie madame ; et Mlle signifie mademoiselle.
   Dans les chiffres romains, M est le signe numérique de 1000. CM veut dire 900.
   Surmontée d'une ligne horizontale, cette lettre vaut mille fois 1000, ou un million.
   M est la marque des anciennes monnaies françaises qui ont été frappées à Toulouse. M M. celles des monnaies fabriquées à Marseille.
   Les médecins, dans leurs ordonnances, se servent de la lettre M pour signifier une mesure qui se nomme manipule ; et pour le mot latin misce, qui signifie mêlez, ou mixtio, mélange (f. m. s. a. : fiat mixtio secundum artem).
   XIIIe s.
   La bone loi nous vint par m, Qui des lettres est dame et geme ; M a trois piés en sa figure, Senefiance de l'ABC, dans JUBINAL, t. II, p. 280.
   Lat. m (dit em suivant Priscien) ; du phénicien mim.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.