accoler
(a-ko-lé) v. a.
   Embrasser en jetant les bras autour du cou.
   .... Lors, se tournant vers moi, M'accole à tour de bras..., RÉGNIER Sat. VIII.
   Accoler la cuisse, la botte à quelqu'un, lui embrasser la cuisse, la botte, ce qui était une marque de grande soumission et d'infériorité.
   Accoler la vigne, l'échalasser.
   Réunir par une accolade. Accoler deux ou plusieurs articles dans un compte.
   Fig. Faire figurer ensemble. Il accola ces deux hommes, ces deux noms dans son discours.
   S'accoler, v. réfl. Se donner l'accolade
   S'embrasser, s'unir, en parlant de la vigne, du houblon, etc.
   XIIe s.
   Et vous avez, par Dieu, meilleur envie D'un bel valet baiser et accoler, QUESNES Romanc. p. 108.
   Et doucement les a touz acolez, Ronc. 202.
   XIIIe s.
   Ensanle [ensemble] dorment doucement, Acolé sont estroitement, Fl. et Bl. 2597.
   Assez fu Buiemons baisié et acollé, Ch. d'Ant. III, 477.
   Briefment, tuit clerc fors escoler Vuelent avarisce acoler, RUTEB. 222.
   Charles Martiaus meïsmes court son fil [fils] acoler, Berte, 3.
   XVe s.
   Si les festa liement et baisa et accola chacun de grant coeur, FROISS. I, II, 185.
   Lors j'accolle mon oreille et crie : Merci amours...., CH. D'ORL. Bal. 12.
   Dieu a les bras ouverts pour t'acoler, Prest d'oublier ta vie pecheresse, CH. D'ORL. Complainte de la France..
   XVIe s.
   C'est le saint nom du pape qui accolle Les chiens d'enfer, s'il lui plaist, d'une estolle, MAROT I, 257.
   Lors accollant chauldement son mari...., MONT. III, 119.
   Ils estoient joints face à face et comme si un plus petit enfant en vouloit accoller un plus grandelet, MONT. III, 136.
   Le lierre corrompt et ruine la paroi qu'il accole, MONT. IV, 151.
   À et col. D'après Palsgrave, p. 23, on prononçait les deux c.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accoler — [ akɔle ] v. tr. <conjug. : 1> • fin XIe; de col « cou », p. ê. lat. pop. °accollare I ♦ Vx Embrasser en jetant les bras autour du cou. ⇒ accolade. Fig. et littér. Pronom. « Deux noirs papillons qui s accolent » (Colette). II ♦ Mod …   Encyclopédie Universelle

  • ACCOLER — v. a. Jeter les bras au cou de quelqu un en signe d affection. Il me vint accoler. On l emploie aussi comme verbe réciproque. Ils s accolèrent avec grande amitié. Il est familier et peu usité.  Accoler la cuisse, accoler la botte à quelqu un, Lui …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ACCOLER — v. tr. Jeter les bras autour du cou de quelqu’un en signe d’affection. Il me vint accoler. Ils s’accolèrent avec grande amitié. Il est peu usité. Accoler la cuisse, accoler la botte à quelqu’un, Lui embrasser la cuisse, la botte; ce qui était une …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • accoler —     Faire l’acte vénérien, dont le début est presque toujours une accolade mutuelle.    ♦♦♦     Quand le jeune et charmant champion    Accola la charmante Armide,    Notre morpion se hâta    De gagner la forêt humide    Qui devant lui se présenta …   Dictionnaire Érotique moderne

  • accoler — vt. (deux maisons par un mur mitoyen) ; joindre : akoulâ (Albanais, Saxel, SAX.79a19), akolâ (Villards Thônes) ; wantâ (Giettaz), R. Joindre …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • s'entr'accoler — entr accoler (s ) (an tra ko lé) v. réfl. S accoler réciproquement. HISTORIQUE    XIIIe s. •   [Ils] S entr acoloient et baisoient, la Rose, 8471.    XVe s. •   Si s entr accolerent et firent grant chere, FROISS. II, II, 117 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • entr'accoler — s Entr accoler …   Thresor de la langue françoyse

  • accolade — [ akɔlad ] n. f. • déb. XVIe; de accoler, ou provenç. accolada I ♦ 1 ♦ Le fait de mettre les bras autour du cou. ⇒ embrassade. Donner, recevoir l accolade. 2 ♦ Hist. Coup donné avec le plat de l épée sur l épaule, accompagné d un « léger… …   Encyclopédie Universelle

  • accolement — [ akɔlmɑ̃ ] n. m. • 1842; « étreinte » 1213; de accoler ♦ Rapprochement de deux choses accolées. ● accolement nom masculin Littéraire. Action d accoler deux choses. ⇒ACCOLEMENT, subst. masc. I. [En parlant de pers.] A. Vx. Accolader. B. Néol.… …   Encyclopédie Universelle

  • racoler — [ rakɔle ] v. tr. <conjug. : 1> • 1750; « embrasser de nouveau » XIIe; de re et accoler 1 ♦ Vx Enrôler par force ou par ruse, en violation déguisée du principe de l engagement volontaire. Racoler des soldats. ⇒ engager, recruter. 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”