accoisé
accoisé, ée
(a-koi-zé, zée) part. passé
Apaisé.
   Usité dans le XVIIe siècle.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accoisé — Accoisé, [accois]ée. part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • accoiser — ⇒ACCOISER, verbe trans. Vieux A. Rendre coi par cessation d un mouvement naturel, soit physique, soit moral, considéré comme excessif. P. ext. calmer : • 1. Accoiser les flots. Accoiser la tempête. Ac. 1798. • 2. Toi [ brise de terre, douce et… …   Encyclopédie Universelle

  • accoiser — (a koi zé) 1°   V. a. Rendre coi, calme, tranquille. •   Adoucissons, lénifions et accoisons l aigreur de ses esprits, MOL. Pourceaugnac, acte I, sc. 2. •   Accoisez tous les mouvements de votre intérieur pour écouter cette parole, BOSSUET Év.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • accoiser — Accoiser, ou Acquoiser, act. acut. Composé de ad et coiser inusité, et signifie rendre coy, r appaiser, Quasi ad quietem reducere, comme, nous disons Appaiser, ad pacem, sub. reducere. l Italien dit racchettare, acchettare. Accoiser,… …   Thresor de la langue françoyse

  • repos — Repos, Quies, Requies. Repos d esprit, Euthymia, B. Peu de repos, Modica quies. Grand repos et assouvi, Otium pingue. Avoir loisir et repos, ou intermission de quelque travail, A re aliqua conquiescere. Quand nous aurons repos, Quum in otium… …   Thresor de la langue françoyse

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”