accoisement
(a-koi-ze-man) s. m.
Apaisement.
   Usité dans le XVIIe s ; inusité aujourd'hui.
   XVIe s.
   La mortelle operation du venin ne put plus estre empechée, mais elle fut bien un peu retardée par un acasement de cette violente douleur, YVER p. 591.
   Accoiser.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accoisement — ⇒ACCOISEMENT, subst masc. Action d accoiser; résultat de cette action. A. MÉD. ,,L accoisement des humeurs. (Ac. 1798); (cf. étymol.). B. Au fig. Paix de l âme, de l esprit : • Les amants humains se contentent parfois d être auprès ou à la vue de …   Encyclopédie Universelle

  • accoisement — Accoisement. s. m. v. Il n a d usage que dans cette phrase. L accoisement des humeurs …   Dictionnaire de l'Académie française

  • accoiser — ⇒ACCOISER, verbe trans. Vieux A. Rendre coi par cessation d un mouvement naturel, soit physique, soit moral, considéré comme excessif. P. ext. calmer : • 1. Accoiser les flots. Accoiser la tempête. Ac. 1798. • 2. Toi [ brise de terre, douce et… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”