juste


juste
juste 1.
(ju-st') adj.
   Qui est conforme à la justice. Une action juste.
   Leur trahison est juste, et le ciel l'autorise, CORN. Cinna, IV, 3.
   On ne voit presque rien de juste ou d'injuste qui ne change de qualité en changeant de climat, PASC. Pens. III, 8, éd. HAVET..
   Faire que ce qui est juste soit fort, et que ce qui est fort soit juste, PASC. ib. VI, 8.
   Les hommes ne trouvent juste que leurs passions ; tout est bon pour les satisfaire, BOSSUET Médit. sur l'Év. La dern. sem. du Sauv. 36e jour..
   Est-il juste après tout qu'un conquérant s'abaisse Sous la servile loi de tenir sa promesse ?, RAC. Andr. IV, 5.
   Seigneur, j'ai tout prévu pour une mort si juste, RAC. Brit. IV, 4.
   Il n'est pas juste qu'il [Idoménée] puisse entrer dans les terres de ses voisins ; il n'est pas juste aussi que ses voisins puissent entrer dans les siennes, FÉN. Tél. XI.
   Un sentiment plus juste occupait tout mon coeur, VOLT. Zaïre, III, 6.
   La notion de quelque chose de juste me semble si naturelle, si universellement acquise par tous les hommes, qu'elle est indépendante de toute loi, de tout pacte, de toute religion, VOLT. Philos. ignorant, Quest. 32.
   Familièrement. Comme juste, c'est-à-dire comme il est juste, équitable.
   Vous me ferez plaisir de m'envoyer de tout cela dans l'occasion, en me passant en compte le tout, comme juste, surtout ce qui ne viendra pas de vous, J. J. ROUSS. Lett. à Guy, 2 janv. 1768.
   Comme de juste, est une locution populaire qui n'est pas reçue dans le bon usage ; il faut dire : comme il est juste.
   S. m. Le juste, ce qui est juste, ce qui a le caractère de la justice.
   Encore qu'on ne puisse assigner le juste, on voit bien ce qui ne l'est pas, PASC. dans COUSIN.
   Quel est l'âge où nous connaissons le juste et l'injuste ? l'âge où nous connaissons que deux et deux font quatre, VOLT. Philos. ignor. Quest. 36.
   Qui juge ou qui agit selon la justice, en parlant des personnes.
   Le ciel est juste et sage et ne fait rien en vain, RAC. Athal. II, 5.
   Pensez-vous être saint et juste impunément ?, RAC. ib. I, 1.
   J'ai été magnifique, libéral, juste, compatissant, FÉN. Tél. XVIII.
   Les dieux ne seraient pas justes, si.... ils ne les punissaient après leur mort, FÉN. ib. XIX..
   Comment pourriez-vous être juste, si Dieu ne l'était pas ? et comment pourrait-il l'être, s'il ne savait ni punir ni récompenser ?, VOLT. Polit. et législ. Instr. pour le prince royal de *** I..
   Il voulait être juste ; et sans l'oubli de toutes les considérations personnelles on ne l'est point, RAYNAL Hist. phil. XVIII, 50.
   Par exclamation.
   Juste Dieu ! Juste ciel ! Juste ciel ! tout mon sang dans mes veines se glace, RAC. Esth. I, 3.
   S. m. Celui qui pratique la justice.
   Le juste demeurera toujours ferme dans sa voie, et celui qui a les mains pures en deviendra plus fort, SACI Bible, Job, XVII, 9.
   Il n'y aura jamais qu'un petit nombre de philosophes et de justes sur la terre, VOLT. Lett. Damilaville, 18 janv. 1764.
   Dieu.... Qui punis les pervers et qui soutiens les justes, VOLT. Olymp. I, 4.
   Le sommeil du juste, sommeil parfaitement tranquille, qui n'est troublé par aucun remords ; ce mot est surtout employé par ironie pour peindre une entière insouciance chez ceux qui devraient au contraire veiller ou se repentir.
   M. Gastoul dormait du sommeil du juste [dans un salon où un jeune amoureux faisait la cour à sa femme], CH. DE BERNARD la Cinquantaine, § XII.
   Particulièrement. Qui observe exactement les devoirs de la religion. Homme juste et craignant Dieu.
   Il n'y a que deux sortes d'hommes : les uns justes qui se croient pécheurs ; les autres pécheurs qui se croient justes, PASC. Pens. XXV, 71, éd. HAVET..
   Substantivement. Le juste, celui qui est sans péché, ou celui qui est justifié.
   Le juste agit par la foi dans les moindres choses ; quand il reprend ses serviteurs, il souhaite leur conversion par l'esprit de Dieu...., PASC. Pens. XXV, 54, éd. HAVET..
   Ainsi les faux justes : ils font de bonnes oeuvres et de méchantes pour plaire au monde, et montrer qu'ils ne sont pas tout à fait à Jésus-Christ, PASC. ib. XXV, 209.
   Le juste, sévère à lui-même et persécuteur irréconciliable de ses propres passions, se trouve encore persécuté par les injustes passions des autres, et ne peut pas même obtenir que le monde le laisse en repos dans ce sentier solitaire et rude où il grimpe plutôt qu'il ne marche, BOSSUET Reine d'Anglet..
   Dieu conserve au juste un plus grand don, il retire le pécheur d'un plus grand mal ; le juste semblera plus avantagé si l'on pèse son mérite, et le pécheur plus chéri si l'on considère son indignité, BOSSUET Mar.-Thér..
   Les justes souffrent avec peine les pécheurs, les pécheurs ne peuvent pas même supporter la présence des justes, MASS. Carême, Mélange..
   Le séjour des justes, la demeure des justes, le paradis.
   Fondé, légitime, en parlant des choses.
   Ceux dont en l'âme on craint les justes défiances, CORN. Rodog. IV, 6.
   Mais une juste peur tient son âme effrayée, CORN. Cinna, II, 1.
   Votre refus est juste et j'en sais les raisons, CORN. Héracl. I, 4.
   Bien que de s'emporter on ait de justes causes, Une belle d'un mot rajuste bien des choses, MOL. Fâch. I, 7.
   Avez-vous, pour le croire, un juste fondement ?, MOL. Mis. IV, 2.
   Jamais crainte ne fut plus juste que la vôtre, RAC. Phèdre, III, 3.
   Je n'épargnerai rien dans ma juste colère, RAC. Andr. I, 4.
   Malgré la juste horreur que son crime me donne, RAC. ib. IV, 3.
   Britannicus, madame, eut des desseins secrets Qui vous auraient coûté de plus justes regrets, RAC. Brit. V, 6.
   Pardonnez aux larmes Que m'arrachent pour vous de trop justes alarmes, RAC. Athal. IV, 3.
   Il vaut mieux sur mes sens reprendre un juste empire, VOLT. Zaïre, III, 7.
   Il se dit aussi des personnes. Le juste propriétaire.
   Qui est conforme à une certaine mesure.
   Adieu, ma divine bonne.... cette lettre est devenue un juste volume, SÉV. 23 déc. 1671.
   Ce que vous dites sur les inquiétudes que nous avons si souvent et si naturellement sur l'avenir, et comme insensiblement notre inclination se change et s'accommode à la nécessité, est la juste matière d'un livre comme celui de Pascal, SÉV. 9 août 1671.
   Terme d'antiquités romaines. Réglé par la loi. Justes funérailles Justes noces.
   Qui est exact, qui s'ajuste bien. La juste proportion. Le juste poids.
   Croyez-vous que mon habit m'aille bien ? - Belle demande ! je défie un peintre, avec un pinceau, de vous faire rien de plus juste, MOL. Bourg. gent. II, 8.
   Je trouvai que la place où était ce portrait [le portrait satirique de Mme de Sévigné par Bussy] était si juste que l'amour paternelle vous avait empêché de vouloir défigurer cet ouvrage [l'Histoire amoureuse des Gaules], en l'ôtant d'un lieu où il tenait si bien son coin, SÉV. à Bussy, 26 juill. 1668.
   Je juge de la joie que vous donne l'accouchement de Provence, par la tristesse que m'a donnée la longueur de votre mal ; cette mesure est assez juste, SÉV. à Mme de Guitaut, 2 déc. 1671.
   Zénon disait de la dialectique de Diodore, que cet homme avait imaginé des balances très justes, mais qu'il ne pesait jamais que de la paille, DIDER. Opin. des anc. (stoïcisme).
   Cette montre, cette pendule, etc. est juste, elle marque exactement l'heure.
   Cette montre que vous m'avez donnée.... est devenue si parfaitement juste qu'elle ne quitte pas d'un moment notre pendule, SÉV. 68.
   Cela est juste comme l'or, cela a précisément le poids, la qualité, etc. qu'il doit avoir, et aussi cela est bien pesé, parce qu'on y regarde de près pour peser l'or.
   Terme de peinture et sculpture. Exactement conforme au modèle. Un dessin juste. Contours justes, contours prononcés avec exactitude et netteté.
   Terme de manége. Cheval juste, cheval qui manie avec mesure et régularité. On dit semblablement galop uni et juste.
   Terme de marine. Le vent est juste, quand il force à tenir tout à fait le plus près pour gouverner à l'aire de vent prescrite.
   Terme de musique. Son juste, son conforme aux règles de la musique, de notre gamme, de notre tonalité. Une cadence juste.
   Corde juste, celle qui donne tous les sons justes, quand le doigt est mis où il doit être.
   On dit de même : une voix juste, un instrument juste.
   Fig. Qui convient, qui est tel qu'il doit être, exact. Métaphore juste. Se faire une idée juste d'une chose. L'addition est juste.
   Une pensée, une affaire, une occupation pousse ce qui est devant elle ; ce sont des vagues, la comparaison du fleuve est juste, SÉV. 13 juin 1685.
   Juste milieu, voy. milieu.
   Particulièrement. Qui a le caractère de la justesse, du bon sens. Cette pensée est plus brillante que juste.
   Substantivement. Le juste, ce qui convient, ce qui est conforme à la raison.
   Je les blâmerai d'avoir fait non ce choix, mais un choix [entre croix et pile].... ils sont tous deux en faute ; le juste est de ne point parier, PASC. Pens. X, 1.
   Qui s'accorde bien, qui cadre.
   Ne trouvez-vous pas, mes pères, que ce passage [de Tertullien] est bien juste à notre sujet, PASC. Prov. XI.
   Mon goût s'est trouvé bien juste avec le vôtre sur le sujet d'Esther, SÉV. 10 juill. 1689.
10°   Qui apprécie bien les choses matérielles. Avoir le coup d'oeil juste.
   J'ai demandé à ce gentilhomme si vous n'étiez point bien fatiguée ; il m'a dit que vous étiez très belle ; mais vous savez que mes yeux pour vous sont plus justes que ceux des autres ; je pourrais bien vous trouver abattue et fatiguée au travers de leurs approbations, SÉV. 11 mars 1671.
   Leur oreille est si juste que, dans leurs danses, la mesure d'une chanson les fait sauter et retomber cent à la fois, frappant la terre d'un seul coup, RAYNAL Hist. phil. XI, 23.
   Qui apprécie bien les choses intellectuelles.
   Et quoi ? me dites-vous alors, Voiture ne l'est-il point [exempt des fautes contre la justesse] ? je vous répondis, ce me semble, qu'il était vrai qu'il avait l'esprit fort juste, et que néanmoins je m'étais aperçu que, par négligence ou autrement, il ne s'était pas toujours servi de cette justesse bien exacte, MÉRÉ De la justesse..
   Son esprit était juste, ce qui est le fond de tous les vrais talents, VOLT. Hist. Russ. I, 6.
   Le spectacle inespéré de tant d'avantages fit regarder Law comme un génie juste, étendu, élevé, qui dédaignait la fortune, qui aimait la gloire, qui voulait aller à la postérité par de grandes choses, RAYNAL Hist. phil. IV, 18.
11°   Qui porte droit au but, en parlant d'une arme de jet. Ce fusil est juste.
   Il se dit de celui qui tire avec précision (emploi qui vieillit). Ce tireur est fort juste. Juste arquebusier.
   Ce prince [Louis XIII] est un des premiers qui aient tiré au vol ; et il tirait si parfaitement qu'un plaisant, faisant allusion au surnom de juste [Louis le Juste], disait : juste à tirer de l'arquebuse, SAINT-FOIX Ess. Paris, Oeuv. t. IV, p. 405, dans POUGENS.
12°   Qui est trop court, trop étroit. Cet habit m'est juste. Voilà des souliers qui me sont trop justes, bien justes.
   Il n'y a qu'une ouverture vers le haut, juste, étroite, et qui suffit à peine pour passer, BUFF. Morceaux choisis, p. 191.
   Adverbialement. Être chaussé trop juste, avoir des souliers trop étroits.
   Juste se dit aussi, en un sens analogue, d'un temps, d'un délai à peine suffisant.
   Mme de Chaulnes doit être arrivée hier à Paris ; et c'est justement aujourd'hui, ou bien samedi, qu'ils [M. et Mme de Chaulnes] doivent être partis ; cela sera bien juste, SÉV. 28 août 1689.
13°   Adv. Exactement, précisément. N'est-ce pas là ce que vous me demandez ? juste.
   Ils ne voudront pas m'empêcher d'être juste au rendez-vous que vous m'avez donné, SÉV. 1er juill. 1685.
   Les Juifs des dix tribus transplantées dans le pays de Gog et de Magog par Salmanazar l'an 717 avant notre ère latine, juste du temps de Romulus, VOLT. Lett. Chin. lett. 8.
   Tout juste, même sens.
   Voilà de ces occasions où l'on se trouve tout juste entre le sublime et le ridicule, entre le terrible et le dégoûtant, VOLT. Lett. d'Argental, 4 août 1756.
   Je la marie [Mlle Corneille] à un jeune gentilhomme qui se trouve tout juste mon plus proche voisin, VOLT. Lett. Chauvelin, 14 févr. 1763.
   Quoi ! ce Bohémien, ce galeux, ce bandit ? Ce Zafari ? ce gueux, ce va-nu-pieds ? - Tout juste !, V. HUGO Ruy Blas, IV, 3.
   Frapper juste, frapper sur l'endroit qu'il faut ; et fig. agir, parler d'une façon décisive.
   De là, la vérité de la maxime suivante : frapper juste, DIDER. Princ. de polit. 29.
   Terme de manége. Partir juste, entamer l'allure du galop sur le pied de dedans.
14°   Dans la juste proportion. Peser juste. Mesurer juste.
   Il ne trouvait pas plus de honte pour un honnête homme à avoir une femme infidèle qu'une montre qui n'irait pas juste, LEGRAND le Philanthrope, sc. 1.
   Sans laisser de jeu, de vide. Cela entre juste.
   Il se dit des proportions exactes du dessin, de l'harmonie. Chanter juste.
   Les muscles prononcés juste et tous les détails bien étudiés, DIDER. Salon de 1765, Oeuv. t. XIII, p. 346, dans POUGENS.
   En donnant précisément au point où l'on vise.
   Prexaspe dit à Cambyse, assassin de son fils dont il vient de percer le coeur d'une flèche : Apollon lui-même n'aurait pas tiré plus juste, DIDER. Claude et Nér. II, 48.
15°   Fig. Juste, avec justesse, avec à-propos.
   Un soupir poussé juste en suite d'une excuse Perce un coeur bien avant quand lui-même il s'accuse, CORN. Toison d'or, II, 1.
   Vous m'avez écrit si obligeamment là-dessus, que je ne puis y répondre plus juste qu'en vous assurant que j'ai les mêmes sentiments pour vous que vous avez pour moi, SÉV. à M. de Pompone, 11 oct. 1661.
   Vous jugez très juste du moi des Essais de morale, SÉV. 20 juin 1676.
   Il faut chercher seulement à penser et à parler juste, sans vouloir amener les autres à notre goût et à nos sentiments ; c'est une trop grande entreprise, LABRUY. I.
   On ne parvient point à l'empire, on ne subjugue pas tous ses rivaux sans avoir raisonné juste, VOLT. Dict. phil. Arianisme..
   Rencontrer juste, deviner, déterminer avec précision.
16°   Au juste, loc. adv. Avec précision, en parlant de nombres, de poids, de mesure, de valeur.
   Dans cet accroissement infini que notre vanité s'imagine, il [l'homme] ne s'avise jamais de se mesurer à son cercueil, qui seul néanmoins le mesure au juste, BOSSUET Sermons, Honneur, I.
   Ils [les auditeurs] mettent tous les discours à la balance, et ils en savent remarquer au juste le fort et le faible, BOSSUET 2e sermon, Parole de Dieu, 2.
   Que le bien et le mal y sont prisés au juste, BOILEAU Épît. IX..
   Il faut commencer par connaître au juste la distance de la lune à la terre, et pour la connaître il est nécessaire d'avoir la mesure de notre globe ; c'est ainsi que raisonne Newton, VOLT. Phil. Newt. III, 3.
   Il m'en remboursa le montant [d'une note de dépenses] au plus juste, MARMONTEL Mém. V.
   JUSTE, ÉQUITABLE ; JUSTICE, ÉQUITE. Dans juste est l'idée de droit ; dans équitable est l'idée d'égalité qui est dans le latin aequus. De là la nuance fondamentale entre ces deux mots ; ce qui est juste est de rigueur ; ce qui est équitable est de conscience. La distinction va plus loin : ce qui est juste est conforme à la loi ; ce qui est équitable est plus conforme à l'idée que nous nous faisons d'une justice plus élevée. Quand les enfants d'un complice de lèse-majesté étaient enveloppés dans sa ruine, cette condamnation était juste, puisque la loi l'avait prononcée ; des sentiments plus équitables ont fait comprendre et établir que personne ne devait être puni de la faute des autres.
   XIIe s.
   Cum jusz e verais crestiens Fist tantes ovres e tanz biens...., BENOIT 24750.
   Esleecez [rejouissez-vous], juste, el Segnur, Liber psalm. p. 39.
   XIIIe s.
   Dusqu'à quant se glorefieront li pecheour seur les justes homes ?, Psautier, f° 113.
   Cascuns par nostre coustume pot avoir mesure, mais qu'ele soit juste, selonc le [la] coustume du lieu où il en vaurra [voudra] uzer, BEAUMANOIR XXVI, 5.
   XIVe s.
   De juste ou de droit politique une maniere ou espece est juste naturel, et l'autre est juste legal ou droit positif, ORESME Eth. 155.
   Et par ce appert manifestement que juste est dit en deux manieres, c'est assavoir de celui qui est legal et de celui qui est equal, ORESME ib. 141.
   XVe s.
   Les arbalestriers gennevois sont si justes de leur trait, que point ils ne faillent là où ils visent, FROISS. II, III, 23.
   Tarquin, qui estoit un des justes chevaliers à la lance [habiles à manier la lance], Perceforest, t. III, f° 98.
   Le duc fit faire au mois de novembre 1419, 1000 penonceaux noirs, quatre cottes d'armes, armoyées aux armes du duc, les deux justes, et les autres volans, six grandes bannieres de trompetes, Estats des officiers des ducs de Bourgogne, p. 238, dans LACURNE.
   XVIe s.
   Les garnisons y retournerent en plus grand nombre, et les hontes qu'ils receurent occasionnerent le prince d'y envoyer une juste [véritable] armée, D'AUB. Hist. I, 68.
   Ses coureurs furent meslez si rudement, que la retraitte lui fut juste, D'AUB. ib. I, 162.
   Le ciel l'a couronné, mais ce n'est plus d'espines [Jésus-Christ] ; Ores viennent trembler à cet acte dernier Les condamneurs aux pieds du juste prisonnier, D'AUB. Tragiques, Jugement (p. 323 de l'éd. LALANNE)..
   Je treuve bien juste de conclure ainsy, MONT. I, 108.
   Avoir justs et mesures est espece de moyenne justice, Coust. génér. t. I, p. 420.
   Berry, jusse, et jut, jute, nivelé : ce terrain est jut ; bourg. jeuste ; provenç. just ; espagn. justo ; ital. giusto ; du lat. justus. Dans l'ancien français, jus est le nominatif masculin, juste est le régime. Justus est considéré comme une autre forme de jussus, participe passif de l'ancien verbe jussere (voy. JUSSION, à l'étymologie) ; il signifierait proprement : ordonné, prescrit.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
1. JUSTE. Ajoutez : - REM. Au n° 1, la locution : comme de juste est dite populaire et signalée comme devant être évitée. Cette condamnation a excité des observations.
   D'abord elle se trouve dans certains auteurs : Le roi n'y perdit pas ses droits, comme de juste, DECOURCHAMP Souv. de la marq. de Créquy, t. I, VI.
Puis on fait remarquer que comme de raison est accepté dans le Dictionnaire. Enfin de vrai est usité par les meilleurs auteurs (voy. vrai, n° 16). Ce dernier rapprochement dégage comme de juste de tout reproche.
————————
juste 2.
(ju-st') s. m.
Habillement de paysanne, qui serre le corps.
   Mademoiselle Annette, dites-moi donc pourquoi elle porte presque toujours des justes, et jamais de robes garnies, GENLIS Théât. d'éduc. la March. de modes, sc. 2.
   XIIe s.
   Es vos [voilà] illeuc un damoisel Une juste sous son mantel.... Sa juste estoit moult bone et chiere, Rou, ms. p. 198 dans LACURNE.
   XVe s.
   Le premier porte une juste [robe de médecin], Perceforest, t. V, f° 97.
   Juste 1, ce vêtement étant juste au corps.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • juste — [ ʒyst ] adj., n. m. et adv. • v. 1120; lat. justus I ♦ Adj. 1 ♦ Qui se comporte, agit conformément à la justice, à l équité. ⇒ équitable. Un professeur sévère mais juste. « Il faut être juste avant d être généreux » (Chamfort). Être juste pour,… …   Encyclopédie Universelle

  • Juste — (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Qualité de ce qui est fait en quantité ni insuffisante ni excessive, de manière équilibrée. Qualité de ce qui est conforme à la justice Un… …   Wikipédia en Français

  • Juste — • The name conventionally applied to a family of Italian sculptors, whose real name was Betti, originally from San Martino a Mensola, near Florence Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Juste     Juste …   Catholic encyclopedia

  • juste — Juste, Iustus. Juste, et selon la loy, Legitimus. Il nie qu il soit juste et raisonnable, etc. Negat verum esse. Plus juste et raisonnable, Verius …   Thresor de la langue françoyse

  • juste — justè prv. Justè jùtome jį̇̃ neri̇̀mstant …   Bendrinės lietuvių kalbos žodyno antraštynas

  • Juste — Juste, S. Geronimo de J., Kloster bei Plasencia (s.d.), s. Geronimo 1) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Juste — (spr. schüst ), Théodore, belg. Historiker, geb. 11. Jan. 1818 in Brüssel, gest. daselbst 10. Aug. 1888, Direktor des dortigen Museums für Altertümer und Professor an der Kriegsschule, seit 1856 auch Mitglied der belgischen Akademie,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Juste — Juste, San, ehemal. span. Kloster, s.v.w. Geronimo de San Yuste …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Juste [2] — Juste (spr. schüst), Theod., belg. Geschichtschreiber, geb. 11. Jan. 1818 zu Brüssel, seit 1870 Prof. an der Kriegsschule das., gest. 10. Aug. 1888; schrieb: »Histoire de Belgique« (3 Bde., 5. Aufl. 1894), »Les fondateurs de la monarchie belge«… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Juste —   [ʒyst], Antoine, eigentlich Antonio di Giusto Bẹtti [ dʒusto ], französischer Bildhauer italienischer Herkunft, * Settignano (heute zu Florenz) 1479, ✝ Tours 1. 9. 1519; vermittelte mit seinem Bruder Jean (eigentlich Giovanni di Giusto Betti,… …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.