intelligence
(in-tèl-li-jan-s') s. f.
   Qualité de ce qui est intelligent ; faculté de comprendre. Cet homme a l'intelligence vive, prompte, dure. Ce livre est à la portée de toutes les intelligences.
   [Il disait] Quant à lui, qu'il était homme d'intelligence, RÉGNIER Sat. VIII.
   Tant est haut son courage [de Louis XIV], tant est vaste son intelligence, tant ses destinées sont glorieuses !, BOSSUET Louis de Bourb..
   Pourquoi ne songez-vous pas qu'il [Dieu] est tout vue, tout ouïe, tout intelligence ?, BOSSUET Sermons, Nécess. de trav. à son salut, 1.
   Il ne suffit pas, chrétiens, d'ouvrir sur les pauvres les yeux de la chair, mais il faut les considérer par les yeux de l'intelligence, BOSSUET Sermons, Septuagés. 3.
   Cette intelligence dans l'homme et dans les animaux est-elle distinguée de la matière, ou n'est-elle qu'une propriété dépendante de l'organisation ?, D'ALEMB. Lett. au roi de Prusse, 30 nov. 1770.
   Absolument. Compréhension nette et facile. Cet enfant montre beaucoup d'intelligence.
   Avoir de l'intelligence, comprendre facilement, apprendre facilement, agir avec discernement.
   Il se dit aussi des animaux. L'intelligence des grands singes. L'éléphant a beaucoup d'intelligence.
   Abstraitement. L'esprit en tant qu'il conçoit. L'intelligence humaine.
   J'entends ici par intelligence le pouvoir de former des notions ou de s'élever aux idées générales ; ce qui ne saurait s'exécuter que par l'usage de la parole, chose dont les animaux sont actuellement privés, BONNET Paling. philos. 7e part. ch. IV, note 1.
   Il semble que les Égyptiens furent les premiers qui distinguèrent l'intelligence et l'âme, VOLT. Dict. phil.âme..
   Substance spirituelle, considérée en tant qu'intelligente. Dieu est la suprême intelligence. Les intelligences célestes.
   Une partie de nous est tellement brute, qu'elle n'a rien au-dessus des bêtes ; l'autre est si haute et si relevée, qu'elle semble nous égaler aux intelligences, BOSSUET Sermons, Pour une profession, Sur la virginité, 1.
   Anaxagore.... passait pour avoir attribué le premier les événements humains et le gouvernement du monde, non à une aveugle fortune ni à une fatale nécessité, mais à une intelligence supérieure qui réglait et conduisait tout avec sagesse, ROLLIN Traité des Ét. liv. V, 3e part. ch. 2.
   Si une horloge prouve un horloger, si un palais annonce un architecte, comment en effet l'univers ne démontre-t-il pas une intelligence suprême ?, VOLT. Cabales, note i..
   L'intelligence universelle brille dans les astres, nage dans les éléments, pense dans les hommes, végète dans les plantes, VOLT. Philos. 1re homél. athéisme..
   Il me paraît plus philosophique de présumer que notre terre est un livre que le grand être a donné à lire à des intelligences qui nous sont fort supérieures, et où elles étudient à fond les traits infiniment multipliés et variés de son adorable sagesse, BONNET Paling. XII, 2.
   Action de connaître, de savoir, de pénétrer par l'esprit.
   [Macette].... A des cas réservés grandes intelligences, RÉGNIER Sat. XIII.
   ....Qu'elle sera instruite de plusieurs belles connaissances, qu'elle aura l'intelligence de trois ou quatre langues...., VOIT. Lett. 72.
   La souveraine sagesse est de craindre le Seigneur, et la vraie intelligence est de se retirer du mal, SACI Bible, Job, XXVIII, 28.
   Il a des vieux auteurs la pleine intelligence, MOL. Femmes sav. III, 5.
   Tâchons de les [des paroles de l'Évangile] entendre dans le fond, et pour cela présupposons quelques vérités qui nous en ouvriront l'intelligence, BOSSUET Sermons, Disp. à l'égard des nécess. de la vie, 1.
   Amphiloque, prélat vénérable par son âge et par l'intelligence des saintes Écritures, FLÉCH. Hist. de Théodose, III, 27.
   Il acquit une parfaite connaissance du droit humain et du droit divin, une intelligence des lois et de la coutume, FLÉCH. Lamoign..
   C'est la bonne volonté qui donne l'intelligence des préceptes, MASS. Carême, Évid..
   Il faut dire, pour l'intelligence de ce qui va suivre, que Mme Guyon avait été mise entre les mains de M. de Meaux, SAINT-SIMON 45, 11.
   Exemple mémorable et peut-être inutile du peu d'intelligence que la nation française a eue jusqu'ici du grand et ruineux commerce de l'Inde, VOLT. Louis XV, 35.
   Il est raisonnable d'espérer que les Anglais, auxquels nous devons déjà tant de lumières sur l'Asie, n'oublieront rien pour arriver à l'intelligence de ces monuments qui peuvent jeter un si grand jour sur l'histoire et sur la religion des Indes, RAYNAL Hist. phil. III, 21.
   Avoir l'intelligence de quelque chose, la saisir, la pénétrer.
   Mais moi qui, dès l'enfance, élevé dans son sein, De tous ses mouvements ai trop d'intelligence, J'ai lu dans ses regards...., RAC. Mithr. IV, 2.
   En termes d'art, entente de certains effets, talent, goût avec lequel l'artiste sait les reproduire. L'intelligence du clair-obscur, de la lumière. Ce peintre n'a aucune intelligence des effets de lumière. Cet auteur dramatique a l'intelligence du dialogue, l'intelligence de la scène.
   Adresse, habileté, en parlant des moyens employés et de leur choix pour obtenir un certain résultat. Il s'est acquitté de sa mission avec beaucoup d'intelligence. Il a fait preuve d'intelligence dans cette affaire. On remarque une certaine intelligence dans la manière dont cet animal creuse son terrier.
   Il montra une intelligence si extraordinaire, qu'on eût dit que rien n'y était nouveau pour lui, GENLIS Veillées du château t. II, p. 164, dans POUGENS.
   Communication entre des personnes qui s'entendent l'une avec l'autre.
   Le duc ayant appris quelles intelligences Dérobaient un tel fourbe à vos justes vengeances, CORN. Perthar. V, 4.
   Ses intelligences [d'un nouvelliste] même s'étendent jusques en Afrique et en Asie, MOL. Comtesse, 1.
   On croit qu'on va assiéger Cambrai ; c'est un si étrange morceau, qu'on espère que nous y avons le l'intelligence, SÉV. 15 avr. 1676.
   Que ces femmes infidèles et ces hommes corrompus et corrupteurs se couvrent eux-mêmes de toutes les ombres de la nuit ; que ceux qui s'entendent si bien pour conspirer à leur perte, enveloppent leurs intelligences déshonnêtes dans l'obscurité d'une intrigue impénétrable, BOSSUET Sermons, Nécess. de travailler à son salut, 1.
   [L'Arménie] où nous avons vu les évêques et les chrétiens, accusés d'intelligence avec les Romains, s'en défendre comme d'un crime, BOSSUET Variat. Déf. 1er disc. § 13.
   Il avait des intelligences secrètes pour entrer la nuit dans la tente du roi, FÉNEL. Tél. XX..
   Quel enchantement que cette première lueur d'intelligence avec ce qu'on aime !, STAËL Corinne, III, 3.
   Fig.
   Sachez, ma soeur, que ce monde que vous quittez a intelligence chez vous, BOSSUET 4e sermon, pour une profession, 3.
   Avoir une double intelligence, avoir des intelligences dans les deux partis, dans les deux armées.
   Être d'intelligence avec.... s'entendre avec.... avoir concert avec....
   Nous pourrons sous ces mots être d'intelligence, CORN. Ment. I, 6.
   Et les aversions, entre eux deux mutuelles, Les font d'intelligence à se montrer rebelles, CORN. Héracl. I, 1.
   Vous êtes avec elle en trop d'intelligence, Pour n'en avoir pas eu toute la confidence, CORN. Suréna, II, 3.
   Je ne suis point d'intelligence Avecque mes regards peut-être un peu trop prompts, LA FONT. Fabl. VII, 18.
   Port-Royal est d'intelligence avec Genève dans leurs livres [des jésuites], PASCAL Prov. XVI.
   Burrhus, je vous ai crus tous deux d'intelligence, RAC. Brit. IV, 3.
   Est-il [Dieu] aveugle et sourd ? est-il d'intelligence Avec l'impie et l'oppresseur ?, GILB. Jugem. dern..
   Être d'intelligence, se dit aussi des choses qui s'accordent.
   Vos désirs et les miens seront d'intelligence, CORN. Rodog. IV, 6.
   ....Mais hélas ! dans cette cour Combien tout ce qu'on dit est loin de ce qu'on pense ! Que la bouche et le coeur sont peu d'intelligence !, RAC. Brit. V, 1.
   Tout semblait avec nous être d'intelligence, RAC. Bajaz. I, 4.
   Notre coeur d'intelligence avec tous les objets qui le flattent, MASS. Mystères, Assompt..
   Être de l'intelligence, être dans ce qui se concerte, se prépare.
   Amour même, dit-on, fut de l'intelligence, LA FONT. Cand..
   Quelques coups qu'il entendit tirer dans sa cour lui firent juger que c'était à lui qu'on en voulait, et que les gardes étaient de l'intelligence, BOSSUET Abrégé de l'hist. de France..
   Être de l'intelligence de quelqu'un, s'entendre avec lui, se concerter avec lui.
   Ce fils.... S'est aisément rendu de mon intelligence, CORN. Nicom. I, 5.
   Je vous le dis encor, redoutez ma vengeance, Pour peu que vous soyez de son intelligence, CORN. Othon, V, 1.
   Je me tiendrai toujours de ton intelligence, CORN. Imit. III, 7.
   Célie est quelque peu de notre intelligence, MOL. l'Ét. V, 2.
   Les faux témoins et le juge, s'il est de leur intelligence, PASCAL Prov. VII.
   Accord, union des sentiments.
   Ce grand jour où l'hymen, étouffant la vengeance, Entre le Parthe et nous remet l'intelligence, CORN. Rodog. I, 1.
   Nous mangeons ensemble, nous sommes dans une parfaite intelligence, SÉV. 6 oct. 1688.
   Ne réunit-elle pas les deux royaumes [Angleterre et France] ? et depuis encore ne s'est-elle pas appliquée en toutes rencontres à conserver cette même intelligence ?, BOSSUET Reine d'Anglet..
   Notre salut dépend de notre intelligence, RAC. Brit. III, 5.
   Prêt à faire sur vous éclater la vengeance D'un geste confident de notre intelligence, RAC. ib. 7.
   D'Assur et d'Azéma je romps l'intelligence, VOLT. Sémiram. III, 5.
   L'intelligence et l'union de la France et de l'Espagne qu'on avait tant redoutée, et qui avait alarmé tant d'États, fut rompue dès que Louis XIV eut les yeux fermés, VOLT. Louis XV, 1.
   Je crois voir dans la république des lettres un peuple dont l'intelligence ferait la force, fournir des armes à des barbares et leur montrer l'art de s'en servir, DUCLOS Consid. moeurs, ch. 11.
   Être en bonne, en mauvaise intelligence avec quelqu'un, avoir avec lui de bonnes, de mauvaises relations. Ils vivaient en bonne intelligence.
   Périclès était en assez mauvaise intelligence avec sa femme, et elle consentit sans peine à se séparer de lui, ROLLIN Hist. anc. Oeuv. t. XI, 2e part. p. 761, dans POUGENS..
   1. L'Académie dit : Ils sont d'intelligence pour vous tromper. Racine a dit : Tous deux à me tromper sont-ils d'intelligence ? Bajaz. III, 7. Cette dernière tournure n'est pas moins bonne que l'autre.
   2. Chateaubriand a employé intelligences, au sens anglais de nouvelles, sens qui n'est point admis en français ; [Ceux qui étaient en 1815] au centre des armées et de la diplomatie européenne, et, conséquemment, au centre de toutes les intelligences et de tous les rapports, t. XXVI, p. 194, en note, éd. POURRAT frères, 1828.
   XIVe s.
   Des diex [dieux] ou intelligences, ORESME Eth. 156.
   XVe s.
   Aucuns ont voulu dire que le dit conte du Mayne avoit intelligence avec eulx, mais je ne le crois pas, COMM. I, 3.
   Habandonnez furent [les Anglais] de ceste maison de Bourgongne, et perdirent leur temps et intelligences au royaulme, COMM. I, 7.
   XVIe s.
   Puisque les autres passages ont une mesme intelligence [sens], CALV. Inst. 158.
   Ils se sont abusez par mauvaise intelligence d'un passage, CALV. ib. 205.
   Leur ame s'estoit merveilleusement enrichie par l'intelligence des choses, MONT. I, 141.
   Quant au grec duquel je n'ay quasi du tout point d'intelligence, MONT. I, 195.
   Les consuls, aprez la condamnation de T. Gracchus, poursuyvoient tous ceulx qui avoient esté de son intelligence, MONT. I, 213.
   Faustulus enleva les deux petits enfans du sceu et avec intelligence de Numitor, AMYOT Rom. 7.
   Ilz s'accoustumoient à ne dire jamais parole à la volée et en vain, soubs laquelle il n'y eust tousjours quelque intelligence [sens] secrette, AMYOT Lyc. 43.
   Co fut [Anaxagore] le premier qui attribua la disposition et le gouvernement de ce monde à une pure et simple intelligence, AMYOT Péricl. 6.
   La longueur du temps qui leur brouille et offusque la nette intelligence des affaires, AMYOT ib. 30.
   Il enseigna aux autres le moyen de s'accroistre par bon mesnage et par intelligence du labourage, AMYOT Arist. et Cat. comp. 6.
   Prov. intelligencia, entelligencia ; esp. inteligencia ; ital. intelligenza ; du lat. intelligentia, de intelligens, intelligent.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
INTELLIGENCE. - HIST. Ajoutez :
   XIIe s.
   ...Par l'otrei Del autisme soverain rei.... E qui as muz [muets] done eloquence, Oiemenz [faculté d'ouïr] e intelligence, BENOÎT Chronique, t. III, p. 297, V. 39810.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • INTELLIGENCE — De tous les concepts que la psychologie a hérités de la tradition philosophique et religieuse, celui d’intelligence est sans doute le plus marqué par ses antécédents culturels. L’intelligence représente la fonction par laquelle l’homme a essayé… …   Encyclopédie Universelle

  • Intelligence — vient du latin intelligentare (faculté de comprendre), dérivé du latin intellegere signifiant comprendre, et dont le préfixe inter (entre), et le radical legere (choisir, cueillir) ou ligare (lier) suggèrent essentiellement l aptitude à relier… …   Wikipédia en Français

  • intelligence — Intelligence. s. f. Faculté intellective, capacité d entendre, de comprendre. Cet homme a l intelligence dure, vive, prompte, tardive &c. il a de l intelligence, peu d intelligence. Il signifie aussi, Connoissance, comprehension. Il a l… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • intelligence — UK US /ɪnˈtelɪdʒəns/ noun [U] ► the ability to learn and understand things quickly and easily: »Her high intelligence, ability and drive were evident from the start. »People questioned the intelligence of his decision. »an intelligence test ►… …   Financial and business terms

  • intelligence — intelligence, intelligence testing A well trampled arena of combat between the advocates of the supremacy of nature and nurture, intelligence is commonly thought of as synonymous with the Intelligence Quotient (IQ), devised originally by Alfred… …   Dictionary of sociology

  • Intelligence —    Intelligence, in the military sense, is knowledge about actual or potential enemies in peace and war that is possibly of decisive advantage when coherently and imaginatively interpreted and acted upon. Carl von Clausewitz noted that… …   Encyclopedia of the Age of Imperialism, 1800–1914

  • intelligence — Intelligence, Intelligentia, Intellectus. Intelligence et trafique qu on a avec aucuns marchands, Commercium. Intelligence et apprehension, Comprehensio. Ils ont intelligence ensemble, Congruunt inter se. Intelligence qu on a l un avec l autre,… …   Thresor de la langue françoyse

  • Intelligence — In*tel li*gence, n. [F. intelligence, L. intelligentia, intellegentia. See {Intelligent}.] [1913 Webster] 1. The act or state of knowing; the exercise of the understanding. [1913 Webster] 2. The capacity to know or understand; readiness of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • intelligence — (n.) late 14c., faculty of understanding, from O.Fr. intelligence (12c.), from L. intelligentia, intellegentia understanding, power of discerning; art, skill, taste, from intelligentem (nom. intelligens) discerning, prp. of intelligere to… …   Etymology dictionary

  • Intelligence — ist eine multidisziplinäre wissenschaftliche Fachzeitschrift mit psychologischem Schwerpunkt, in der Artikel zur Intelligenzforschung erscheinen. Die Zeitschrift wurde 1977 von Douglas K. Detterman von der Case Western Reserve University… …   Deutsch Wikipedia

  • intelligence — /inˈtɛllidʒens, ingl. ɪnˈtɛlɪdʒəns/ [vc. ingl., accorc. di intelligence service, propr. servizio informazioni ] s. f. inv. servizio segreto □ spionaggio …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”