impiété
(in-pi-é-té) s. f.
   Mépris pour les choses de la religion.
   La grâce efficace n'a point été condamnée ; aussi est-elle si puissamment soutenue par saint Augustin, par saint Thomas.... que ce serait une impiété de la taxer d'hérésie, PASC. Prov. XVII.
   Je ne vous parlerai que de Mme Voisin [l'empoisonneuse].... on la mit sur le bûcher, assise et liée avec du fer.... voilà la mort de Mme Voisin, célèbre par ses crimes et par son impiété, SÉV. 23 fév. 1680.
   Ce temple l'importune, et son impiété Voudrait anéantir le Dieu qu'il a quitté, RAC. Ath. I, 1.
   Rompez, rompez tout pacte avec l'impiété, RAC. ib..
   Une impiété douce et oisive succéda à ces temps de trouble [la révolution anglaise], sous le règne de Charles II ; voilà comme tout change et que tout semble se contredire, VOLT. Mél. litt. lett. à M. ***, 1727.
   Son impiété [du régent] était une sorte de superstition, DUCLOS Mém. rég. Oeuv. t. V, p. 202.
   Il se dit aussi des choses. L'impiété de cette action.
   Lui [Mardochée], fièrement assis et la tête immobile, Traite tous ces honneurs [rendus à Aman] d'impiété servile, RAC. Esth. II, 1.
   Action, parole, sentiment contraire à la religion.
   Ces dieux irrités Se vengent maintenant de vos impiétés, CORN. Oedipe, I, 6.
   Ils ont fabriqué à dessein de certaines propositions pleines d'impiétés et de blasphèmes...., PASC. Prov. XVII.
   On sait ce qui arriva à Saül pour avoir lui-même violé l'ordonnance qu'il avait faite contre cette impiété [consulter les devins], BOSSUET Polit. VII, V, 15.
   Faire des impiétés, dire des impiétés, faire des actions impies, tenir des discours impies.
   Par extension, mépris des sentiments humains qui sont considérés comme une sorte de religion.
   Et quelle impiété de haïr un époux Pour avoir bien servi les siens, l'État et vous ?, CORN. Hor. V, 3.
   Pourrai-je toutefois vous faire une prière Digne d'un tel époux et digne d'un tel frère ? Je veux d'un coup si noble [le combat de parents] ôter l'impiété, CORN. ib. II, 6.
   XIIe s.
   E à nos impietez tu seras propicius, Liber psalm. p. 82.
   Provenç. impietat ; espagn. impiedad ; ital. empietà ; du latin impietatem, de impius, impie.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • impiété — [ ɛ̃pjete ] n. f. • v. 1120, rare av. XVIe; lat. impietas ♦ Vieilli ou littér. 1 ♦ Caractère d une personne impie; mépris pour les choses de la religion. L impiété de Voltaire. 2 ♦ Parole, action impie. ⇒ blasphème, 1. sacrilège. ⊗ CONTR. Piété.… …   Encyclopédie Universelle

  • impieté — Impieté. s. f. Mespris pour toutes les choses de la Religion. Des discours pleins d impieté. On dit, Faire des impietez, dire des impietez, pour dire, Faire des actions impies, tenir des discours impies …   Dictionnaire de l'Académie française

  • impieté — Impieté, Impietas …   Thresor de la langue françoyse

  • IMPIÉTÉ — s. f. Mépris pour les choses de la religion. Dieu voulut les punir de leur impiété. Il affiche l impiété. Acte d impiété.   Il s applique également Aux actions et aux discours impies. L impiété de cette action révolte. Des discours pleins d… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • IMPIÉTÉ — n. f. Mépris pour les choses de la religion. Dieu voulut les punir de leur impiété. Il affiche l’impiété. Acte d’impiété. L’impiété de cette action révolte. Des discours pleins d’impiété. Il signifie souvent Action, parole, sentiment qui dénote… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Impiété — L impiété est un manque de considération pour les obligations dues au culte, qui représente l ensemble des pratiques liées à une croyance. L impiété est la principale objection paganiste au christianisme, contrairement à d autres initiés aux… …   Wikipédia en Français

  • Religion grecque (notions) — Religion grecque antique (notions) La religion grecque de l Antiquité nous est principalement connue à partir de trois types de sources, d ordre littéraire, épigraphique et archéologique. Elle repose sur un ensemble de rites et de pratiques de l… …   Wikipédia en Français

  • Religion grecque antique (notions) — La religion grecque de l Antiquité nous est principalement connue à partir de trois types de sources, d ordre littéraire, épigraphique et archéologique. Elle repose sur un ensemble de rites et de pratiques de l Antiquité grecque. Elle ne doit pas …   Wikipédia en Français

  • ATHÉISME — Littéralement, le mot «athée» veut dire «sans dieu». Pour comprendre ses divers emplois dans le cours de l’histoire, il convient de noter que ce terme négatif n’inclut spécialement aucun verbe. Suivant le contexte, plusieurs pourront être sous… …   Encyclopédie Universelle

  • irréligion — [ ireliʒjɔ̃ ] n. f. • 1527; lat. irreligio ♦ Manque de religion, d esprit religieux. ⇒ athéisme, impiété, incrédulité, incroyance, indifférence. Être accusé d irréligion. L esprit d irréligion (IRRÉLIGIOSITÉ n. f. ). ⊗ CONTR. Foi, piété, religion …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”