harangue
(ha-ran-gh') s. f.
   Discours fait à une assemblée, à un prince ou à quelque autre personne élevée en dignité.
   Le député vint donc et fit cette harangue : Romains, et vous, sénat, assis pour m'écouter, LA FONT. Fabl. XI, 7.
   Le coadjuteur a fait la plus belle harangue qu'il est possible, SÉV. 207.
   Il est des personnes qui blâment en général dans l'histoire les harangues, surtout celles qui sont directes, j'ai répondu ailleurs à cette objection, ROLLIN Hist. anc. t. XII, liv. 25, ch. 2, art. 1, § 2e..
   Pour préférer les harangues de Démosthène à celles de Cicéron, il me semble qu'il faudrait presque avoir autant de solidité, de force et d'élévation d'esprit, qu'il en fallut à Démosthène pour les composer, ROLLIN Trait. des Ét. IV, 1, p. 394.
   Notre temps nous est cher, courte harangue aux grands, DANCOURT Sancho Pança, II, 3.
   Si vous voulez juger du caractère de l'esprit de Grotius, lisez sa harangue à la reine Anne d'Autriche sur sa grossesse ; il la compare à la juive Anne qui eut des enfants étant vieille, VOLT. Lett. Linguet, 15 mars 1767.
   Les harangues sont une autre espèce de mensonge oratoire que les historiens se sont permis autrefois ; on faisait dire à ses héros ce qu'ils auraient pu dire, VOLT. Russie, Préface, § 7.
   Par extension, un discours quelconque.
   Il ne me reste que la langue Pour vous faire cette harangue, RÉGNIER Épît. III.
   Je ne vous ferai point de harangue importune, CORN. D. Sanch. I, 3.
   Eh ! mon ami, tire-moi du danger ; Tu feras après ta harangue, LA FONT. Fabl. I, 19.
   ....Notre époux Fit cette harangue à la belle, LA FONT. Pet. chien..
   Familièrement. Discours ennuyeux, longue remontrance. Quand aura-t-il fini sa harangue ?
   Voy. à DISCOURS, où la synonymie est exposée.
   XVe s.
   Et par si bel ordre, si notable arenge, l'ot dit que tous en furent esmerveilliez, CHRIST. DE PISAN Charles V, III, 43.
   XVIe s.
   Une piteuse et lamentable harangue, MAROT I, 310.
   Ainsi pour vray, que mon cueur et ma langue Disoient d'accord si piteuse harengue, MAROT III, 278.
   Le tiers estat donna charge à Versoris [leur orateur] d'ajouster quatre points à son harangue, D'AUB. Hist. III, 246.
   Son ministre l'advertit de faire un mot de harangue : à gens de bien courte harangue, dist le bon homme...., D'AUB. ib. I, 309.
   Provenç. arengua ; espagn. et portug arenga ; ital. aringa, harangue, aringo, lieu où l'on harangue ; de l'anc. h. allem. hring, cercle, assemblée ; allem. mod. Ring, cercle, anneau. Les étymologistes rattachent hring au latin circus, au terme grec signifiant cercle, en sanscrit çakra, roue.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • harangue — [ arɑ̃g ] n. f. • 1461; it. aringa, ou bas lat. harenga, frq. °hring 1 ♦ Discours solennel prononcé devant une assemblée, un haut personnage. Harangue violente. ⇒ catilinaire, philippique. Faire, prononcer une harangue. La tribune aux harangues d …   Encyclopédie Universelle

  • harangue — HARANGUE. s. f. (L H s aspire.) Discours fait à une Assemblée, à un Prince ou à quelque autre personne élevée en dignité, ou à un peuple assemblé. Belle harangue. longue harangue. courte harangue. harangue premeditée. harangue estudiée, harangue… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Harangue — Ha*rangue (h[.a]*r[a^]ng ), n. [F. harangue: cf. Sp. arenga, It. aringa; lit., a speech before a multitude or on the hustings, It. aringo arena, hustings, pulpit; all fr. OHG. hring ring, anything round, ring of people, G. ring. See {Ring}.] A… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • harangue — Harangue, Oratio ad populum. L oraison et harangue de celuy qui parle à l assemblée, Concio. Propos et harangues seditieuses pour inciter le peuple à tumulte, Conciones turbulentae. La raison du parler appartenant au fait des harangues publiques …   Thresor de la langue françoyse

  • *harangue — ● harangue nom féminin (italien aringa, de aringo, place publique, du gotique hariggs, cercle) Littéraire. Discours solennel prononcé devant une assemblée, une personnalité importante, des troupes, etc. : Les harangues des orateurs de la… …   Encyclopédie Universelle

  • Harangue — Ha*rangue , v. i. [imp. & p. p. {Harangued} (h[.a]*r[a^]ngd ); p. pr. & vb. n. {Haranguing}.] [Cf. F. haranguer, It. aringare.] To make an harangue; to declaim. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Harangue — Ha*rangue , v. t. To address by an harangue. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • harangué — harangué, ée (ha ran ghé, ghée) part. passé de haranguer. Le prince harangué par le maire de la ville …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • harangue — [n] long lecture address, chewing out*, declamation, diatribe, discourse, exhortation, hassle, jeremiad, oration, philippic, reading out*, screed, sermon, speech, spiel*, spouting, tirade; concepts 51,278 harangue [v] give a long lecture accost,… …   New thesaurus

  • harangue — [hə raŋ′] n. [ME (Scot) arang < OFr arenge < OIt aringa < aringo, site for horse races and public assemblies < Goth * hrings, circle: see RING2] a long, blustering, noisy, or scolding speech; tirade vi., vt. harangued, haranguing to… …   English World dictionary

  • Harangue — (fr., spr. Harangk), feierliche Anrede; daher Haranguiren, feierlich anreden …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”