guelfe


guelfe
(ghèl-f') s. m.
Dans le moyen âge, celui qui appartenait au parti soutenant en Italie les papes contre les empereurs d'Allemagne. La querelle des Guelfes et des Gibelins (on met une majuscule).
   Adj. Le parti guelfe. Cette ville était guelfe.
   XIIIe s.
   Puis ordena l'empereres Federis son filz vicaire en Toscane, qui, par le commandement son pere, faisoit tous les maus qu'il pooit as guelfes et à tous ceulz qui se tenoient de la partie le pape, BRUN. LATINI Trésor, p. 96.
   XVIe s.
   Penache à la Guelfe [sorte de coiffure, au XVIe s.], DU BELLAY p. 492, dans LACURNE.
   Allem. Welf, nom d'une famille puissante en Allemagne, qui prit le parti des papes ; Weiblingen (voy. gibelin) et Welfen, ayant été donnés pour cri de guerre dans la bataille de Weinsberg, servirent plus tard à désigner les deux partis ennemis, dits Gibelins et Guelfes.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • guelfe — [ gɛlf ] n. m. • 1339; de Welf, nom d une famille d Allemagne qui prit le parti des papes ♦ Hist. Partisan du pape contre l empereur du Saint Empire romain germanique, dans l Italie médiévale. Guelfes et gibelins. ● guelfe adjectif et nom… …   Encyclopédie Universelle

  • Guelfe — Guelfes et gibelins  Ne doit pas être confondu avec Welf. Les guelfes et les gibelins sont deux factions (parte ou plus souvent brigate, ou setta[1]) médiévales qui s opposent militairement, politiquement et culturellement dans l Italie des… …   Wikipédia en Français

  • Guèlfe — Guelfes et gibelins  Ne doit pas être confondu avec Welf. Les guelfes et les gibelins sont deux factions (parte ou plus souvent brigate, ou setta[1]) médiévales qui s opposent militairement, politiquement et culturellement dans l Italie des… …   Wikipédia en Français

  • GUELFE — s. m. Partisan d une faction qui soutint longtemps en Italie les prétentions des souverains pontifes, contre celles des empereurs. La faction des Guelfes. La querelle des Guelfes et des Gibelins a longtemps déchiré l Italie. Ce prince était… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Guelfe — Gu|ẹl|fe 〈m. 17; im MA〉 Anhänger des Papstes u. Gegner der dt. Kaiser in Italien; →a. Ghibelline [ital., „Welfe“] * * * Gu|el|fe [ gu̯ɛlfə, auch: gɛlfə], der; n, n [ital. guelfo < mhd. welf = Bez. für einen Angehörigen des deutschen… …   Universal-Lexikon

  • Guelfe — Gu|ẹl|fe 〈m.; Gen.: n, Pl.: n; im MA〉 Anhänger des Papstes u. Gegner der deutschen Kaiser in Italien; →a. s. Ghibelline [Etym.: ital., »Welfe«] …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • Guelfe — Guel|fe [auch gɛlfə] der; n, n <aus it. guelfo, eigtl. »Welfe«; <nach dem dt. Fürstengeschlecht der Welfen> Anhänger päpstl. Politik, Gegner der ↑Gibellinen …   Das große Fremdwörterbuch

  • Guelfe — Gu|el|fe [ g(u̯)ɛl... ], der; n, n <italienisch> (mittelalterlicher Anhänger der päpstlichen Politik) …   Die deutsche Rechtschreibung

  • Curial Et Guelfe — (Curial e Güelfa en catalan) est, avec Tirant le Blanc, l un des romans chevaleresques les plus importants écrits en catalan. C est en 1876 que Manuel Milà i Fontanals a signalé pour la première fois l existence de ce manuscrit anonyme sans titre …   Wikipédia en Français

  • Curial et guelfe — (Curial e Güelfa en catalan) est, avec Tirant le Blanc, l un des romans chevaleresques les plus importants écrits en catalan. C est en 1876 que Manuel Milà i Fontanals a signalé pour la première fois l existence de ce manuscrit anonyme sans titre …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.