famine
(fa-mi-n') s. f.
   Manque d'aliments, dans une ville, dans une province, etc.
   Il y eut disette, après vint la famine, VAUGEL. Q. C. X, 8.
   On venait de toutes les provinces en Égypte pour acheter de quoi vivre, pour trouver quelque soulagement dans la rigueur de cette famine, SACI Bible, Gen. XLI, 57.
   On verra par quels soins ta sage prévoyance Au fort de la famine entretint l'abondance, BOILEAU Épît. I.
   Bientôt le riche même, après de vains efforts, Éprouva la famine au milieu des trésors, VOLT. Henr. X..
   La famine vainquit enfin le courage des Rochelois ; et, après une année entière d'un siége où ils se soutinrent par eux-mêmes, ils furent obligés de se rendre, VOLT. Moeurs, 176.
   Pacte de famine, conspiration tramée entre des gens riches et puissants, sous Louis XV, pour opérer des disettes factices.
   Il se prend quelquefois pour manque d'aliments, même en parlant d'un seul individu.
   Pressé par la famine, le loup brave le danger, BUFF. Loup..
   Crier famine, se plaindre du manque où l'on est.
   Elle [la cigale] alla crier famine Chez la fourmi sa voisine, LA FONT. Fabl. I, 1.
   Crier famine sur un tas de blé, se dit des avares qui, tout en regorgeant, se plaignent de leur misère, et de ceux qui se plaignent sans raison.
   Fi, que cela est mal de crier famine sur un tas de blé !, VOLT. Lett. la Houlière, 22 oct. 1770.
   Il se dit aussi des personnes qui se plaignent de manquer de certaines choses essentielles, tout en regorgeant d'autres.
   Je conclus aujourd'hui toutes mes affaires ; si vous n'aviez du blé, je vous offrirais du mien : j'en ai vingt mille boisseaux à vendre, je crie famine sur un tas de blé, SÉV. 21 oct. 1673.
   Prendre une place par famine, se dit d'une place bloquée qui finit par se rendre faute de vivres.
   Fig. Prendre quelqu'un par famine ou par la famine, lui retrancher le nécessaire, lui refuser de l'argent pour l'amener à composition.
   DISETTE, FAMINE. Quand la famine règne, on meurt de faim ; quand la disette règne, on a de la peine à se procurer les aliments. La disette est moins grave que la famine : disette, rareté d'aliments ; famine, absence d'aliments.
   XIIe s.
   Puis il [Joseph] fu en Egipte asez plus qu'enperere, E guardi ses parens de la famine amere, Th. le mart. 65.
   Une famine avint al tens David, et durad treis ans, Rois, p. 201.
   XIIIe s.
   En Egypte fist Dieux famine por Pharaon chastier, Psautier, f° 126.
   XIVe s.
   On ne fu pas sachans Que la ville deüst estre prise en deux ans, Se ne fust par famine ou par engins getans, Guesclin. 8244.
   XVIe s.
   Les Anglois incommodoient extremement Paris qui commençoit à crier famine, Mém. s. du G. ch. 8.
   Le long jeuner de tel façons les mine, Qu'à la parfin tomboient morts de famine, MAROT IV, 28.
   Bourguig. fameigne ; nivernais, faimène ; picard, fameine ; provenç. famina ; du lat. fictif famina, dérivé de fames, faim.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   FAMINE. Ajoutez :
   
   Nom, dans la Seine-Inférieure, d'une plante qui envahit les blés d'hiver, surtout dans les années humides (alopecurus agrestis), les Primes d'honneur, Paris, 1869, p. 12.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • famine — [ famin ] n. f. • 1155; du rad. du lat. fames « faim » 1 ♦ Manque d aliments qui fait qu une population souffre de la faim. ⇒ disette. Pays qui souffre de la famine. ⇒ faim. Famine endémique. La famine règne dans tout le pays. Les grandes famines …   Encyclopédie Universelle

  • famine — Famine. s. f. Disette publique, de pain & des autres choses necessaires à la nourriture. Il y eut une grande famine cette année là. par un temps de famine. la famine est un des fleaux dont Dieu chastie les hommes. la famine se mit dans la ville.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Famine — Fam ine, n. [F. famine, fr. L. fames hunger; cf. Gr. ????? want, need, Skr. h[=a]ni loss, lack, h[=a] to leave.] General scarcity of food; dearth; a want of provisions; destitution. Worn with famine. Milton. [1913 Webster] There was a famine in… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • famine — mid 14c., from O.Fr. famine hunger (12c.), from V.L. *famina, from L. fames hunger, starvation, famine, of unknown origin …   Etymology dictionary

  • famine — Famine, Fames. La famine est ensuyvie, Secuta est fames. Apporter famine aux citoyens, Famem ciuibus inferre …   Thresor de la langue françoyse

  • Famine — Famine, s. Port Famine …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Famīne — Famīne, Hafen an der Ostküste der südlichsten Halbinsel von Patagonien (Südamerika); hier errichteten 1582 die Spanier das Fort Ciudad del Rey Felipe; doch starb die Besatzung von 400 bis auf 24 wegen Mangels an Lebensmitteln aus, u. als 1587 die …   Pierer's Universal-Lexikon

  • famine — index paucity, poverty, privation Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • famine — [n] hunger dearth, destitution, drought, misery, paucity, poverty, scarcity, starvation, want; concepts 674,709 Ant. feast, plenty, stores, supply …   New thesaurus

  • famine — ► NOUN 1) extreme scarcity of food. 2) archaic hunger. ORIGIN Old French, from faim hunger , from Latin fames …   English terms dictionary

  • famine — [fam′in] n. [ME < OFr < VL * famina < L fames, hunger < IE base * dhē , to wither away > DAZE] 1. an acute and general shortage of food, or a period of this 2. any acute shortage 3. Archaic starvation …   English World dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”