absence
(a-bsan-s', ou, suivant la prononciation réelle, a-psan-s') s. f.
   Non-présence. Pendant mon absence. Faire de longues absences. Vous me pardonnerez mon absence. L'absence du maître est préjudiciable. Son absence de la cour fut remarquée. Votre absence de ces lieux est un malheur.
   Pourvu que vous ayez ce courage, notre absence ne vous nuira point, FÉN. Tél. XXIII.
   Ce héros intrépide Consolait les mortels de l'absence d'Alcide, RAC. Phèd. I, 1.
   Toute votre vie est une absence continuelle de vous-même, MASS. Conf..
   Absence se prend absolument. Les regrets de l'absence. L'absence affaiblit les affections comme les haines.
   Mais enfin je la quitterai, quoique je sache que l'absence peut me la faire perdre, FÉN. Tél. XXII.
   L'absence est aussi bien un remède à la haine Qu'un appareil contre l'amour, LA FONT. Fab. X, 12.
   L'absence aux vrais amants est encor plus funeste, CORN. Oedipe I, 1.
   Manque. L'absence des défauts dans un livre ne compense pas l'absence des qualités.
   Ce philosophe pensait que l'absence de la douleur était le but de sa vie, FÉN. Phil. Épic..
   Fig. Absence d'esprit, et absolument absence, distraction, perte de connaissance. Il est sujet à des absences d'esprit. Il est fort distrait ; il a des absences singulières.
   Ce sont là des surprises et des absences d'un moment, MASS. Pent..
   Les médecins trouvèrent le pouls si mauvais qu'ils ne balancèrent pas à proposer au roi, qui revenait cependant de son absence, de ne pas différer à recevoir les sacrements, SAINT-SIMON 405, 41.
   Quand une personne est un peu interdite, c'est ce qu'on fait passer pour des absences d'esprit ; ce terme est fort en usage, MARG. BUFFET, Observ. p. 43, en 1668.
   En termes de droit, absence d'une personne dont on n'a point reçu de nouvelles depuis une certaine époque, et dont la résidence actuelle n'est pas connue ; et encore, défaut de présence à une assignation.
   EN L'ABSENCE DE, loc. adv. En l'absence du maître, en l'absence du soleil. En mon absence. Élire des tribuns en leur absence.
   XIVe s.
   Un homme est dit attrempé [modéré], en ce qu'il n'a pas de tristesse de l'absence des choses delettables, ORESME Eth. 96.
   Absentia ; provenç. absensa, absencia ; espagn. ausencia ; ital. absenzia, assenza (voy. absent).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • absence — [ apsɑ̃s ] n. f. • XIIIe; lat. absentia 1 ♦ Le fait de n être pas dans un lieu où l on pourrait, où l on devrait être. On a remarqué l absence de Monsieur X dans, (à) cette réunion. Nous avons regretté votre absence. Loc. Briller par son absence …   Encyclopédie Universelle

  • absence — ab‧sence [ˈæbsns] noun [countable, uncountable] HUMAN RESOURCES when a person is not at work, for example because they are ill: • Evelyn took charge in his absence. • The work of the department suffered because of her frequent absences. ˌleave… …   Financial and business terms

  • absence — I (nonattendance) noun abandonment, absentia, abstention, avoidance, defection, desertion, nonappearance, nonpresence, removal, truancy, withdrawal associated concepts: absence from the state, absent creditors, absent debtor, absent defendant,… …   Law dictionary

  • absence — Absence. s. f. Eloignement d une personne qui n est point dans le lieu de sa residence ordinaire. Longue, courte absence. élégie sur une absence. en mon absence. Il se dit aussi du deffaut de presence d une personne qui ne se trouve pas à une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Absence — Ab sence, n. [F., fr. L. absentia. See {Absent}.] 1. A state of being absent or withdrawn from a place or from companionship; opposed to {presence}. [1913 Webster] Not as in my presence only, but now much more in my absence. Phil. ii. 12. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • absence — ► NOUN 1) the state of being away from a place or person. 2) (absence of) the non existence or lack of. ● absence makes the heart grow fonder Cf. ↑absence makes the heart grow fonder …   English terms dictionary

  • absence — (n.) late 14c., from O.Fr. absence (14c.), from L. absentia, noun of state from absentem (nom. absens), prp. of abesse be away from, be absent, from ab away (see AB (Cf. ab )) + esse to be (see ESSENCE (Cf. ess …   Etymology dictionary

  • absence — Absence, f. penac. Absentia. Absence legitime, Absentia iusta et causaria. En nostre absence, Absentibus nobis, vel absente nobis …   Thresor de la langue françoyse

  • absence — [n1] state of not being present absenteeism, AWOL*, cut*, French leave*, hooky*, nonappearance, nonattendance, no show*, truancy, vacancy; concept 746 Ant. existence, presence absence [n2] state of lacking something needed or usual dearth,… …   New thesaurus

  • absence — [ab′səns] n. [ME < OFr < L absentia: see ABSENT] 1. the condition of being absent, or away 2. the time of being away 3. the fact of being without; lack [in the absence of evidence] 4. inattentiveness …   English World dictionary

  • Absence — (fr., spr. Abfangs), Abwesenheit; A. d esprit (fr., spr. A. d Espri), Geistesabwesenheit …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”