dénaturé
dénaturé, ée
(dé-na-tu-ré, rée) part. passé.
   Dont on a changé la nature. De l'alcool dénaturé. Des biens dénaturés.
   Dépravé. Enfant dénaturé. âme dénaturée.
   Et je pourrais aimer des fils dénaturés !, CORN. Rodog. IV, 3.
   Serai-je sacrilége ou bien dénaturé ?, RAC. Théb. III, 4.
   N'êtes-vous pas le plus dénaturé et le plus ingrat des pécheurs ?, MASS. Car. comm. ind..
   Elle vous avait appris à être dénaturé, vous le fûtes contre elle, FÉN. Dial. des morts mod. 14.
   Ah ! coeur dénaturé qu'endurcit ma tendresse !, VOLT. M. de Cés. II, 5.
   Se dit aussi en parlant des choses. Une action dénaturée.
   Immoler, égorger soi-même ses propres enfants et les jeter de sang-froid dans un brasier ardent ! des sentiments si dénaturés, si barbares, adoptés cependant par des nations entières et des nations très policées...., ROLLIN Hist. anc. Oeuvres, t. I, p. 195, dans POUGENS.
   Substantivement, et par plaisanterie, celui qui a changé de nature.
   Je blâme Adhémar d'avoir changé de nom, c'est le petit dénaturé, SÉV. Lett. 13 avril 1672.
   Celui qui est devenu dépravé et sans entrailles. Il fait bien pis, le dénaturé qu'il est, LESAGE, Turc. IV, 12

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dénaturé — dénaturé, ée [ denatyre ] adj. • XIIIe; de dénaturer 1 ♦ Qui a subi la dénaturation. Alcool, sel, sucre dénaturé. 2 ♦ Altéré jusqu à perdre les caractères considérés comme naturels, chez l homme. Goûts dénaturés. ⇒ dépravé, pervers. Mœurs… …   Encyclopédie Universelle

  • denaturé — Denaturé, [denatur]ée. adj. Qui manque d affection & de tendresse pour ses plus proches parents. Enfant denaturé. fils denaturé qui maltraite son pere & sa mere. pere denaturé, mere denaturée, qui laisse mourir ses enfants de faim. Il sign. aussi …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Denature — De*na ture, v. t. [De + nature.] To deprive of its natural qualities; change the nature of. [Webster 1913 Suppl.] 2. to render (ethyl alcohol) unfit to drink by adding in toxic or unpalatable substances (such as benzene or pyridine) which… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Denature — De*na ture, v. i. To become denatured. [PJC] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • denature — I verb adulterate, alter, attemper, bemingle, blend, change, cheapen, convert, corrupt, deform, denaturalize, devalue, dilute, disguise, distort, doctor, impair, infuse, intermix, introduce changes, invalidate, make impure, make lower in quality …   Law dictionary

  • denature — 1878, in modern sense, from Fr. dénaturer (O.Fr. desnaturer change the nature of; make unnatural ); see DE (Cf. de ) + NATURE (Cf. nature). Earlier to make unnatural (1680s). Related: Denatured …   Etymology dictionary

  • denature — ► VERB 1) take away or alter the natural qualities of. 2) make (alcohol) unfit for drinking by adding poisonous or foul tasting substances. DERIVATIVES denaturation noun …   English terms dictionary

  • denature — [dē nā′chər] vt. denatured, denaturing [ML denaturare: see DE & NATURE] 1. to change the nature of; take natural qualities away from 2. to make (alcohol, etc.) unfit for human consumption without spoiling for other uses 3. to change the structure …   English World dictionary

  • denature — verb (denatured; denaturing) Date: 1685 transitive verb 1. dehumanize 2. to deprive of natural qualities ; change the nature of: as a. to make (alcohol) unfit for drinking (as by adding an obnoxious s …   New Collegiate Dictionary

  • denature — denaturant, n. denaturation, n. /dee nay cheuhr/, v.t., denatured, denaturing. 1. to deprive (something) of its natural character, properties, etc. 2. to render (any of various alcohols) unfit for drinking by adding an unwholesome substance that… …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”