découler
(dé-kou-lé) v. n.
   Couler peu à peu, goutte à goutte. Le sang découle de sa blessure. La sueur découle de son front.
   Le peuple y étant entré vit paraître ce miel qui découlait, et personne n'osa en prendre ni le porter à sa bouche, parce qu'ils craignaient tous le serment du roi, SACI Bible, Rois, I, 14, 27.
   Fig.
   Les premiers bienfaits qui nous sont découlés de la croix, MASS. Car. Temps..
   La raillerie, l'injure, l'insulte leur découlent des lèvres, LA BRUY. V.
   Découler se dit aussi des choses qui laissent découler.
   ....Mon front à large goutte Découlait de sueur...., LAMART. Joc. IX, 338.
Cette locution peut se justifier par l'expression biblique : terre découlante de miel.
   Dériver, procéder. Une conséquence découle des principes.
   Par la connaissance du bien ou du mal moral qui découle naturellement du bon ou du mauvais usage que l'homme fait de ses facultés, l'âme parviendra à la notion de la règle des actions humaines, BONNET Ess. psychol. ch. 13.
   Découler se conjugue avec l'auxiliaire avoir, pour marquer l'acte ; avec l'auxiliaire être, pour marquer l'état : l'eau a découlé peu à peu hors du bassin ; l'eau est découlée, il n'y en a plus dans le bassin.
   XVIe s.
   La folie de nostre entendement ne se peut tenir qu'elle ne decline et descoule comme eau à sottes devotions et superstitieuses, CALVIN Instit. 63.
   De.... préfixe, et couler.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
DÉCOULER. - REM. Ajoutez :
   2. Racine l'a employé au sens d'être issu.
   Un sang digne des rois dont il est découlé, RAC. Théb. III, 3.
Critiqué, avec raison, par L. Racine.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • découler — [ dekule ] v. intr. <conjug. : 1> • XII e; de couler 1 ♦ Vx ou littér. Couler peu à peu en s échappant. ⇒ dégoutter, s écouler. « Tout cela ne vaut pas le poison qui découle De tes yeux » (Baudelaire). 2 ♦ Cour. S ensuivre par développement …   Encyclopédie Universelle

  • decouler — DECOULER. v. n. Couler. Il ne se dit que Des choses liquides qui tombent peu à peu et de suite. Il s est fait une légère piqûre, et il en découle du sang. L eau découloit peu à peu. Les eaux, les humeurs qui découlent du cerveau dans l estomac,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • decouler — Decouler, Defluere, Deauget, aut idem valet quod Deorsum …   Thresor de la langue françoyse

  • decouler — Decouler. v. n. Couler, tomber de quelque endroit en petite quantité. Il en decouloit des gouttes de sang. cela decouloit peu à peu. les eaux, les humeurs qui decoulent du cerveau dans l estomac, sur la poitrine. la sueur luy decouloit de toutes… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • découler — vi. pro., dégoutter, couler peu à peu : démètre (Albanais.001, PPA.), dégotâ (001, FON.). A1) découler, s ensuivre, ressortir : rézultâ <résulter> vi. , mnyi <venir> (001). Fra. Qu est ce qu il va en découler : tou k é vâ nê rézultâ… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • DÉCOULER — v. n. Couler. Il ne se dit que Des choses liquides qui tombent peu à peu et de suite. Il s est fait une coupure, et il en découle du sang. La sueur découlait de son visage. L eau découlait peu à peu. Les humeurs qui découlent du cerveau.   Il se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉCOULER — v. intr. Couler peu à peu et de suite. Il s’est fait une coupure et il en découle du sang. La sueur découlait de son visage. Il signifie figurément Procéder, provenir logiquement ou naturellement. Les biens et les maux découlent d’un même… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • découler —   vb. int.   Pour il sourd du mur un liquide    Ces murs découlent, j éponge les flaques... F1, 27 …   Dictionnaire Céline

  • émaner — [ emane ] v. intr. <conjug. : 1> • XIV e, rare jusqu au XVIIe; lat. emanare « couler de, provenir de » 1 ♦ Théol., philos. Provenir par émanation. ⇒ procéder. ♢ Cour. Provenir comme de sa source naturelle. ⇒ découler, 1. dériver, provenir.… …   Encyclopédie Universelle

  • procéder — [ prɔsede ] v. <conjug. : 6> • 1372; lat. procedere « aller en avant » I ♦ V. intr. A ♦ PROCÉDER DE. 1 ♦ Théol. Être uni aux deux autres personnes de la Trinité, en émanant d elles. Le Saint Esprit procède du Père et du Fils (⇒ procession,… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”