décorer
(dé-ko-ré) v. a.
   Orner, parer. Décorer un édifice, un théâtre.
   Fig. Cette multitude d'étoiles qui décorent le firmament. Les génies qui ont décoré le siècle de Louis XIV.
   Le cygne décore, embellit tous les lieux qu'il fréquente, BUFF. Cygne..
   Les dons les plus heureux décorent ce guerrier, LEMERC Bruneh. II, 2.
   La grâce décorait son front et ses discours, A. CHÉNIER la Jeune captive..
   Si je ne voyais pas ton céleste regard, je perdrais ici jusqu'au souvenir des oeuvres de la divinité qui décorent le monde, STAËL Corinne, XIII, 1.
   De tant de monuments des arts et de l'industrie qui décoraient ces cités et qui passaient pour les merveilles du monde, il ne reste plus qu'une tradition confuse et quelques débris épars dont l'origine est le plus souvent incertaine, mais dont la grandeur atteste la puissance des peuples qui ont élevé ces monuments, LAPLACE Expos. V, 1.
   Cacher sous des dehors trompeurs. Ils ont décoré du nom de sagesse leur insensibilité.
   Et les flatteurs tremblants, sur un tas de victimes, Déjà du nom d'Auguste ont décoré tes crimes, VOLT. Triumv. III, 1.
   Donner l'honneur de.
   Il ne se trouva que le Languedoc à lui donner [à Villars], pour le décorer au moins de finir cette petite guerre [des Cévennes], SAINT-SIMON 130, 190.
   Donner une décoration, l'insigne d'un ordre de chevalerie. Décorer quelqu'un de l'ordre du St-Esprit.
   Absolument. Donner la Légion d'honneur. Il fut décoré sur le champ de bataille.
   Se décorer, v. réfl. Devenir orné.
   Quelle est cette vierge sacrée Qui sort sur un char lumineux ? Des éclairs de son front l'univers se décore, Et la nuit se revêt des couleurs de l'aurore, GILB. Ode à la reine..
   Nommé membre de ce comité [pour le perfectionnement de la mouture] qui voulait se décorer d'un nom si célèbre, CONDORCET Duhamel..
   De nouveaux noms la France se décore ; à l'aigle éteint nous redevons des pleurs, BÉRANG. Malade..
   Prendre pour soi un honneur. Il se décora d'un titre qu'il n'avait pas mérité.
   XIVe s.
   Parce que sa felicité est de tielx biens de fortune decorée, parée et aornée, ORESME Eth. 24.
   Je regarde, o dame honorée, Que Dieu vous a tant decorée Qu'il a mis pour tous les humains Ce qu'il leur fault entre les mains, l'Alchim. à nat. 58.
   XVIe s.
   Encores moins veux je que l'on me donne Le mol rameau en Cypre decoré [honoré], DU BELLAY II, 8, recto..
   Le ciel en rid, et le soleil encore De nouveaux rays ses blons cheveux decore, DU BELLAY III, 3, verso..
   Villon, Cretin ont Paris decoré [illustré], MAROT III, 160.
   Fais donc, seigneur, que son nom decoré [illustré] En soit chanté par tous les coings du monde, AMYOT Flamin. 25.
   Antonius Musa fut decoré et honoré d'une statue d'or par Auguste, PARÉ Préf..
   Et quant aux jeunes hommes qui y estoient entrez pour leur plaisir, et honneur acquerir, les decora selon leur qualité, M. DU BELL. 552.
   Cestuy-là [le soleil] de ses yeux Enlustre, enflamme, enlumine les cieux, Et cestuy-ci nostre France decore, RONS. 3.
   Lat. decorare, de decus, ornement, même radical que decere (voy. décent) ; provenç. et espagn. decorar ; <

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • décorer — [ dekɔre ] v. tr. <conjug. : 1> • XIV e; « honorer » v. 1350; lat. decorare, de decus, oris « ornement » 1 ♦ (Sujet personne) Pourvoir d accessoires destinés à embellir, à rendre plus agréable. ⇒ agrémenter, embellir, enjoliver, orner, 1.… …   Encyclopédie Universelle

  • décorer — DÉCORER. v. act. Orner, parer. Décorer un Théâtre, un Temple, un Édifice public, un Salon, etc. Le Théâtre étoit magnifiquement décoré. Il ne se dit proprement que des Théâtres, des places et des autres lieux publics. Décorer, se dit aussi en… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • decorer — DECORER. v. a. Orner, parer. Decorer un theatre. le theatre estoit extremement bien decoré …   Dictionnaire de l'Académie française

  • decorer — Decorer, orner, Decorare, Ornare. Decoré d or, Auro decoratus. Sil. Decoré d estats et honneurs, Honoribus decoratus. Cic …   Thresor de la langue françoyse

  • DÉCORER — v. tr. Orner, parer. Il se dit surtout à propos d’Ornements d’architecture, de peinture, de sculpture. Décorer un théâtre, un temple, un édifice public, etc. La salle était magnifiquement décorée. Les oeuvres d’art qui décorent un palais. Le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • DÉCORER — v. a. Orner, parer. Décorer un théâtre, un temple, un édifice public, un salon, etc. La salle était magnifiquement décorée. Les ornements qui décorent un salon. Le jardin est décoré de statues.   Il signifie aussi, Honorer d une décoration,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • décorer — vt. (avec des fleurs ou des branchages) : bokatâ (Albanais.001). A1) décorer (artificiellement) ; médailler : dékorâ vt. (001, Aix, St Nicolas Cha., Saxel) / eu (Compôte Bauges) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • bokediñ — décorer de fleurs …   Dictionnaire Breton-Français

  • décoration — [ dekɔrasjɔ̃ ] n. f. • 1463; « honneur » 1393; bas lat. decoratio, de decorare → décorer 1 ♦ Action, art de décorer. ⇒ embellissement, ornementation. Décoration intérieure. L ensemblier qui a effectué la décoration de son appartement. Abrév. fam …   Encyclopédie Universelle

  • décoratif — décoratif, ive [ dekɔratif, iv ] adj. • 1478; de décorer 1 ♦ Destiné à décorer. Peinture, sculpture décorative. Motifs décoratifs. ⇒ ornemental. ARTS DÉCORATIFS : arts appliqués aux choses utilitaires, aussi nommés arts appliqués, arts… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”