aboutir
(a-bou-tir) v. n.
   Toucher par un bout, se terminer dans. Ce champ aboutit d'un côté au grand chemin, de l'autre à ma propriété. La veine cave aboutit au coeur ou dans le coeur. L'esplanade aboutit au gymnase. Les vaisseaux lymphatiques aboutissent dans les veines par deux gros troncs. Aboutir en pointe. Cet arbre aboutit en pyramide. Là viennent aboutir deux routes. A ce carrefour aboutissent plusieurs chemins.
   Puisses-tu voir.... de Marseille au rivage de Tyr Son empire aboutir, MALH. III, 4.
   Comme un centre où aboutissent toutes les lignes de la fortune, FLÉCH. Rég..
   Selon son dessein, tout doit aboutir à Pétersbourg, qui, par sa situation, serait un entrepôt du monde, FONTENELLE Czar Pierre..
   Notre vue s'étendra sur le lieu de la fête et sur les routes qui y aboutissent, BERN. DE S. P. Arcad. 2.
   Fig. Avoir pour résultat. Le mouvement allait aboutir à une sédition. L'affaire aboutit à un grand combat. Voyons où aboutira tout ceci. Ces terreurs n'aboutiront qu'à.... Une vie sordide et misérable qui n'aboutit qu'à grossir un bien injustement acquis. Ses projets aboutirent à la ruine. Ses desseins les mieux concertés aboutissent misérablement.
   Cette conduite si peu religieuse, où doit-elle enfin aboutir ?, BOURD. Pens. t. II, p. 393.
   C'est à quoi aboutit cette distinction de l'école, BOSSUET Or. 4.
   Des questions qui n'aboutissent à rien, MASS. Obst..
   Venir à suppuration. Cette tumeur aboutira. Faire aboutir un clou.
   Aboutir se conjugue avec avoir ou être suivant le sens : la tumeur a abouti hier ; par là on indique seulement le fait. La tumeur est aboutie depuis quelques heures ; par là on indique l'état où est la tumeur.
   XVIe s.
   Ce cerveau se resserroit de toutes parts et alloit aboutissant en pointe comme un oeuf à l'endroit où la corne prenoit le commencement de la racine, AMYOT Pér. 9.
   Ilz tenoient l'extremité de l'Italie, qui va aboutissant aux grandes Alpes, AMYOT Paul-Aem. 9.
   Sur la place à laquelle se rendent et aboutissent tous les grands chemins de l'Italie, AMYOT Galb. 30.
   C'est une croppe de montagne rude et aspre de tous costez, aboutissant en poincte, AMYOT Sylla, 38.
   Quelques uns d'eux portants des croix blanches abouties de fleurs de lis, et appelerent ces marques des contre-ligues, D'AUB. Hist. II, 439.
   Son gouvernement de Mets aboutit [s'étend] jusque en Allemaigne, CARL. VIII, 17.
   Les Allemagnes bornent et aboutissent les terres du grand Seigneur vers l'orient, CARL. VIII, 22.
   À et bout ; Berry, aboter, abouter ; wall. abosi, dans le sens de suppurer.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   ABOUTIR. Ajoutez :
   Arriver au bout.
   Si les chevalets dont on peut disposer ne sont pas suffisants pour aller d'une rive à l'autre, il faut bien y ajouter des bateaux pour aboutir, Journ. offic. 13 janv. 1875, p. 293, 3e col..

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aboutir — [ abutir ] v. <conjug. : 2> • 1319; de à et bout 1 ♦ V. tr. ind. Arriver par un bout; se terminer, tomber (dans). « Un chemin de traverse qui aboutissait à un bouquet d arbres » (Jaloux). L impasse aboutit à un escalier. Couloir qui aboutit …   Encyclopédie Universelle

  • aboutir — Aboutir, act. acut. C est faire bout, comme, L aposteme a abouti. Caput fecit. Aboutir aussi est toucher à quelque chose et confiner à icelle par le bout, que les Latins appellent frons, comme, Cette maison aboutit au grand chemin. In fronte viam …   Thresor de la langue françoyse

  • aboutir — index abut Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • ABOUTIR — v. n. Toucher par un bout. Un arpent de terre qui d un côté aboutit au grand chemin, et de l autre au champ d un tel. Ce champ aboutit à un marais. ABOUTIR, se dit figurément D une affaire, d un raisonnement, d une entreprise, et signifie, Tendre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • aboutir — I. Aboutir. v. n. Toucher par un bout. Un arpent de terre qui aboutit au grand chemin. aboutissant d un bout à la prairie, de l autre au champ d un tel. ce champ aboutit dans un marest. Il se dit fig. de la fin qu une affaire peut avoir. Je ne… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • aboutir — vi. , réussir, (ep. d une affaire) : marshî <marcher> (Albanais.001), abouti (Villards Thônes). E. : Parvenir, Toucher. A1) aboutir, se jeter, (ep. d un cours d eau) : alâ <aller> (001). A2) aboutir, arriver à suppuration, (ep. d un… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ABOUTIR — v. intr. Toucher par un bout. Un arpent de terre qui d’un côté aboutit au grand chemin, et de l’autre au champ d’un tel. Ce champ aboutit à un marais. Il se dit figurément d’une Affaire, d’un raisonnement, d’une entreprise, et signifie Avoir pour …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • outir — aboutir emboutir engloutir époutir …   Dictionnaire des rimes

  • tire — aboutir abrutir abêtir alentir alestir allotir amatir amortir anéantir aplatir appesantir assortir assujettir attire avertir blettir blottir bâtir catir compatir consentir convertir cotir dessertir divertir débrutir débâtir décatir déglutir… …   Dictionnaire des rimes

  • déboucher — 1. déboucher [ debuʃe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1539; de dé et 1. boucher 1 ♦ Débarrasser de ce qui bouche. Vx « j attends que tous ces Messieurs aient débouché la porte » (Molière). ⇒ dégager, désobstruer. Mod. Déboucher un tuyau, une pipe …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”