dignité
(di-gni-té ; au XVIe siècle, Palsgrave, p. 43 et 57, dit qu'on prononçait dinité) s. f.
   Fonction éminente dans l'État ou l'Église. La dignité épiscopale.
   Le roi qui s'en souvint à son heure fatale, Me laisse comme à vous la dignité royale, CORN. Pomp. I, 3.
   Toutes les dignités que tu m'as demandées, Je te les ai sur l'heure et sans peine accordées, CORN. Cinna, V, 1.
   Quitte ta dignité comme tu l'as acquise, CORN. ib. IV, 2.
   Ma vie est en vos mains, mais non ma dignité, CORN. Nic. III, 1.
   Soutenir jusqu'au bout la dignité de reine, CORN. D. Sanche, II, 1.
   De votre dignité soutenez mieux l'éclat, BOILEAU Lutr. I.
   Qu'est-ce qu'une dignité, j'entends surtout dans les principes du christianisme, smon une spécieuse servitude, dit saint Basile de Séleucie ?, BOURDAL. Dim. de la Septuagés. Dominic. t. I, p. 368.
   Il y a pour arriver aux dignités ce qu'on appelle la grande voie ou le chemin battu ; il y a le chemin détourné ou de traverse, qui est le plus court, LA BRUY. VIII.
   Les versions grecques ni les versions latines ne nous donnent point d'idées justes des dignités chaldéennes marquées dans Daniel et dans Ézéchiel, FLEURY Moeurs des Israél. tit. XXV, 2e part. p. 325, dans POUGENS..
   Ils [les Pharisiens] étaient des hommes constitués en dignité, VOLT. Phil. II, 165.
   En quelques églises, certains bénéfices auxquels est annexée quelque juridiction ecclésiastique, quelque prééminence ou quelque fonction particulière dans le chapitre, comme celles de prévôt, doyen, trésorier, archidiacre, ou dans le choeur, comme celle de chantre, etc.
   Personnes qui possèdent ces bénéfices. Il y a des cathédrales où toutes les dignités portent la robe rouge.
   Se dit des choses où l'on sent éminence et noblesse. Il comprit toute la dignité de son sujet.
   Quand on n'aurait point de considération pour une telle grandeur que celle de Dieu, il en faudrait avoir pour une telle vieillesse que celle de sa parole, et reconnaître le mérite des choses anciennes, quand on ne pourrait pas comprendre la dignité des choses divines, BALZ. Socr. chrét. disc. 7.
   Madame, pour laisser toute sa dignité à ce dernier effort de générosité, CORN. Hérac. II, 7.
   Pour donner plus de dignité à l'action, CORN. Ex. de Poly..
   Je sais peu de mes droits quelle est la dignité, VOLT. Mérope, IV, 2.
   Sens analogue, en parlant des personnes.
   Toute la dignité de l'homme est en la pensée ; mais qu'est-ce que cette pensée ? qu'elle est sotte !, PASC. Pensées, art. XXIV, 53, éd. Lahure, 1860.
   On ne sent pas les ténèbres d'une raison déchue de sa dignité, MASS. Myst. Assomp..
   Respect qu'on se doit à soi-même. Compromettre sa dignité. Il a perdu toute dignité.
   Gravité dans les manières. Ses manières sont pleines de dignité. Parler, agir avec dignité. Son port avait de la dignité.
   Une gravité trop étudiée devient comique, ce sont comme des extrémités qui se touchent, et dont le milieu est dignité, LA BRUY. XII.
   Et de tout cela ensemble se forme un air de dignité qui n'appartient qu'à la vertu et que les dignités mêmes ne donnent point, FONTEN. Dodart..
   Là brillaient sans orgueil mais non sans dignité Les Périclès, et les Alcibiades, DELILLE Convers. Prol..
   Affectation d'importance, de grandeur. Son air de dignité fait rire.
   Terme d'astrologie. Situation d'une planète dans le signe où elle a le plus d'influence.
   XIe s.
   Que nous perdons l'onur ne la deintet, Ch. de Rol. III.
   XIIe s.
   Nel ferai, fait li il ; divine dignité Ne rendrai à lai [laïque] humme en trestut mon eé [âge], Th. le mart. 41.
   Et quand je fui à Londres esliz et alevez à ceste dignité...., ib. 44.
   XIIIe s.
   Et rescrit ne vaut riens en tel quas, s'il ne fet mention de la digneté, Liv. de Jost. 14.
   XIVe s.
   Il sont pires en tant comme il ne ont en eulx nulle dignité ou esperance de bien, ORESME Eth. 88.
   Le fort oeuvre et sueffre toutes choses selon la digneté de la vertu, ORESME ib. 80.
   XVIe s.
   Nous sommes quelque chose, non point par nostre dignité [mérite], mais en tant qu'il [Dieu] nous en estime dignes par sa grace, CALV. Instit. 442.
   [Archimède] pensoit en cela [par des applications pratiques] avoir corrompu la dignité de son art, MONT. I, 141.
   Provenç. dignitat, dignetat ; espagn. dignidad ; ital. dignità, degnità ; du latin dignitatem, de dignus, digne. La forme originale est deintet ; les autres ont été refaites sur le latin au XIIe siècle.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dignité — [ diɲite ] n. f. • fin XIe; lat. dignitas I ♦ Fonction, titre ou charge qui donne à qqn un rang éminent. Les plus hautes, les plus grandes dignités. Être élevé à la dignité de comte, d évêque. Conférer une dignité à qqn, installer qqn dans une… …   Encyclopédie Universelle

  • Dignite — Dignité La notion équivoque de dignité humaine a des dimensions multiples, philosophiques, religieuses, et juridiques. Utilisée en particulier dans le champ de la bioéthique, elle fait référence à une qualité qui serait liée à l’essence même de… …   Wikipédia en Français

  • dignité — DIGNITÉ. s. fém. Mérite, importance. La dignité de la matière requiert... La dignité du sujet. Selon la dignité du sujet. f♛/b] On dit, qu Un homme parle avec dignité, pour dire, qu Il parle d une manière grave, noble, digne du caractère qu il… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • dignité — Dignité. s. f. Merite, importance. La dignité de l affaire demande que. la dignité de la matiere requiert, la dignité du sujet. selon la dignité du sujet. On dit, qu Un homme parle avec dignité, pour dire, qu Il parle d une maniere grave, noble,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • dignité — Dignité, Praesulatus, Honor, Dignitas, Dignatio. Dignité et office vacante, Otiosus et vacans honor. Dignitez et honneurs, Ornamenta. Grande et abondante dignité et honneur, Amplitudo. La dignité et amplitude de quelque lieu, Maiestas alicuius… …   Thresor de la langue françoyse

  • Dignité — La notion de dignité humaine a des dimensions multiples, philosophiques, religieuses, et juridiques. Utilisée en particulier dans le champ de la bioéthique, elle fait référence à une qualité qui serait liée à l’essence même de chaque homme, ce… …   Wikipédia en Français

  • DIGNITÉ — s. f. Élévation, grandeur, majesté, noblesse qui impose ; gravité noble qui inspire l admiration ou commande le respect, les égards. Il se dit Des personnes et des choses, tant au sens physique qu au sens moral. La dignité du souverain. La… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DIGNITÉ — n. f. Gravité noble qui inspire la considération, commande le respect, les égards. La dignité du magistrat, du juge, du prêtre. Perdre toute dignité. Compromettre sa dignité. Elle a un air de dignité. Il a beaucoup de dignité dans les manières.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Dignité —          GANDHI (Mohandas Karamchand)     Bio express : Philosophe et homme politique indien (1869 1948)     «Dès que quelqu un comprend qu il est contraire à sa dignité d homme d obéir à des lois injustes, aucune tyrannie ne peut l asservir.»… …   Dictionnaire des citations politiques

  • dignité — nf. DINYITÂ (Albanais, Arvillard, Villards Thônes). E. : Fierté …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”