alourdir
(a-lour-dir)
   V. a. Rendre lourd. Cette chaleur m'alourdit. L'âge alourdit mes pas.
   S'alourdir, v. réfl. Devenir lourd. Sa tête s'alourdissait.
   XVIe s.
   [On disait alors eslourdir] C'est bien raison aussi qu'il les eslourdisse et prive de toute raison et sens humain, CALV. Inst. 109.
   Nous en sommes quasi tous eslourdis [éblouis, étourdis], CALV. ib. 559.
   Aucunes fois ces venins eslourdissent le cerveau, tant que les malades sont contraints faire plusieurs mouvements desordonnés, PARÉ XXXIII, 5.
Régnier a dit alourder : .... importuns ils vous suivent, Vous alourdent de vers, Sat. II.
   À (voy. à), et lourd.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • alourdir — [ alurdir ] v. tr. <conjug. : 2> • XIIe; de lourd 1 ♦ Rendre lourd, plus lourd. ⇒ charger, surcharger. « Ces grosses poulies [...] alourdissaient beaucoup le gréement » (Loti). 2 ♦ Par ext. Rendre pesant, moins alerte. « Sa tête alourdie de …   Encyclopédie Universelle

  • alourdir — ALOURDIR.v. a. Rendre lourd, appesantir. Il n est guère d usage qu au participe, ou aux temps formés du participe. Cela m a tout alourdi. Je suis tout alourdi. J ai la tête alourdie. On ne l emploie guère que dans la conversation familière.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • alourdir — Alourdir. v. act. Rendre lourd, appesantir. Il n a guere d usage qu au participe, Cela m a tout alourdi. je suis tout alourdi. j ay la teste toute alourdie …   Dictionnaire de l'Académie française

  • alourdir — vt. , appesantir, rendre plus alourdir lourd // pesant : APÈZANTI gv.3 (Albanais), apèzinti (Villards Thônes). A1) s appesantir, s attarder lourdement (sur un sujet), insister longuement (sur des détails) : S APÈZANTI (...) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ALOURDIR — v. a. Rendre lourd, appesantir. Ce temps m alourdit. Cela m a tout alourdi. Les années ont alourdi sa marche. On l emploie aussi avec le pronom personnel. Ma tête s alourdit. Il est familier. ALOURDI, IE. participe, Je suis tout alourdi. J ai la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ALOURDIR — v. tr. Rendre lourd. La pluie alourdit mon manteau. Fig., Ma tête s’alourdit. Les épithètes alourdissent la phrase. Ce temps m’alourdit. Les années ont alourdi sa marche …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • alourdir — фр. [алюрди/р] отяжелить …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • s'alourdir — ● s alourdir verbe pronominal être alourdi verbe passif Devenir ou paraître plus lourd : Taille alourdie …   Encyclopédie Universelle

  • appesantir — [ apəzɑ̃tir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1119; de 1. a et pesant 1 ♦ Rare Rendre pesant, plus lourd à porter. ⇒ alourdir. Par ext. « Le doux sommeil n avait pu appesantir ses paupières » (Fénelon). 2 ♦ Rendre moins agile. « ses pas appesantis… …   Encyclopédie Universelle

  • aggraver — [ agrave ] v. tr. <conjug. : 1> • XIVe; « alourdir, fatiguer, surcharger » XIe à XVIIe; lat. aggravare, de gravis → grave 1 ♦ Rendre plus grave, plus condamnable. Il a aggravé son cas. « À quoi bon aggraver notre tort par la haine ? »… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”