crevé


crevé
crevé, ée
(kre-vé, vée) part. passé.
   Qui a éclaté. Un fusil crevé par la charge.
   Un frémissement dans l'air dont le bruit est semblable à celui d'une grosse pluie qui tombe d'un nuage dissous et crevé tout à coup, RAYNAL Hist. phil. VII, 26.
   Terme de marine. Cordage crevé, cordage dont l'un des torons est déchiré ou cassé.
   Mort.
   Dom Joseph portera l'habit que vous lui voyez, à moins que ses parents crevés de la peste n'en aient laissé dont personne ne veuille, P. L. COUR. Lett. II, 283.
   Bouffi.
   Madame de Verneuil n'est plus rouge ni crevée comme elle était, SÉV. 128.
   Substantivement. Un gros crevé, un homme fort gros.
   Je ne suis plus une grosse crevée, SÉV. 294.
   Manger, boire, ronfler, rire comme un crevé, c'est-à-dire avec excès.
   S. m. Terme de tailleur et de couturière. Ouverture longitudinale pratiquée aux manches de certains vêtements.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
CREVÉ. Ajoutez :
   Dans le langage du jour, les petits crevés, les jeunes gens livrés à toutes les futilités de la mode.
   On plaisante sur la génération issue de 1852 ; un mot cruel, sorti des colonnes du Constitutionnel, a qualifié cette jeunesse de petits crevés !, CH. GONET dans la Liberté du 10 juin 1867.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • crevé — crevé …   Dictionnaire des rimes

  • crève — crève …   Dictionnaire des rimes

  • crevé — crevé, ée [ krəve ] adj. et n. m. • de crever 1 ♦ Qui a crevé, présente une déchirure, un trou, une crevaison. Pneu crevé. « Je m en allais, les poings dans mes poches crevées » (Rimbaud). 2 ♦ Mort (animal, plante). Un chien crevé. (Personnes; d… …   Encyclopédie Universelle

  • crève — crevé, ée [ krəve ] adj. et n. m. • de crever 1 ♦ Qui a crevé, présente une déchirure, un trou, une crevaison. Pneu crevé. « Je m en allais, les poings dans mes poches crevées » (Rimbaud). 2 ♦ Mort (animal, plante). Un chien crevé. (Personnes; d… …   Encyclopédie Universelle

  • crève-cœur — [ krɛvkɶr ] n. m. • crievecuer XIIe; de crever et cœur ♦ Peine profonde mêlée de regret. ⇒ désappointement, peine, supplice. « Quel crève cœur ça devait être pour ce pauvre homme de quitter toutes ces choses » (A. Daudet). « Le Crève Cœur »,… …   Encyclopédie Universelle

  • crevé — crevé, e adj. Fatigué, épuisé : Je suis crevé …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • crevé — Crevé, [crev]ée. part. Il a les significations de son verbe. On dit, d Un gros homme, d une grosse femme, qui mange beaucoup, que C est un gros crevé, une grosse crevée …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Creve — Creve, Karl Kaspar, geb. 1769 in Coblenz, nassauischer Geh. Rath, war erst Professor in Mainz, später Hof u. Medicinalrath u. Beisitzer der medicinischen Facultät u. st. den 7. Juli 1853 in Eltville als herzoglich nassauischer Obermedicinalrath.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Crève-cœur — (spr. krǟw kör), Name einer Hühnerrasse (s. Huhn) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Crève-cœur — Crève cœur (frz., spr. kräw köhr), Herzeleid, empfindlicher Verdruß; Name einer franz. Hühnerrasse …   Kleines Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.