cornard


cornard
cornard 1.
(kor-nar ; le d ne se lie jamais : un cor-nar effronté ; au pluriel, l's ne se lie pas : des kor-nar effrontés ; mais plusieurs la lient : kor-nar-z effrontés) s. m.
   Qui a des cornes.
   Un diable, cornard effronté, Vilains, ici guette vos belles, BÉRANG. Contrat de m..
   Terme d'injure. Celui dont la femme est infidèle.
   L'un amasse du bien dont sa femme fait part à ceux qui prennent soin de le faire cornard, MOL. Éc. des f. I, 1.
   Ménélaüs, le franc cornard, SCARRON Virg. trav. II.
   Cornard ou conard, membre d'une société bouffonne en Normandie, au XVIe siècle.
   Il y avait en Normandie un abbé de conards qu'on promenait sur un char, VOLT. Moeurs, 82.
   Instrument dont se servent les fondeurs de glaces pour ouvrir leur four.
   XIIIe s.
   S'est plus cornars qu'uns cers ramés Riches hons qui cuide estre amés, la Rose, 4825.
   XVe s.
   Moult est uns clers qui a bon benefice, Dont il se puet seurement gouverner, Foul et cornart [sot], oultrecuidé et nice, Qui mondains veult au secle retourner, EUST. DESCH. Poésies mss. f° 357.
   XVIe s.
   Les triomphes de l'abbaye des conards, titre d'un livre imprimé à Rouen en 1587, DU CANGE, abbas.
   Les conards ont leur confrairie à Notre Dame de Bonnes-nouvelles où ils ont un bureau pour consulter de leurs affaires. Ils ont par choix et election un abbé mitré, crossé et enrichi de perles, quand solennellement il est traîné en un charriot à quatre chevaux le dimanche gras et autres jours de baccanales, DU CANGE ib..
   Un arest rendu par devant l'abbé des cornards en ses grands jours tenus à Rouen, DU CANGE ib..
   Corne ; bourguig. conard.
————————
cornard 2.
(kor-nar) adj. m.
Cheval cornard (voy. corneur).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cornard — [ kɔrnar ] n. m. • 1608; cornair « niais » v. 1275; de corne ♦ Fam. et vieilli Celui dont la femme est infidèle. ⇒ cocu. ● cornard nom masculin (de corne) Outil de fer servant, dans la fabrication du verre, à déplacer les creusets dans le four.… …   Encyclopédie Universelle

  • Cornard — may refer to: Cornard Tye, a hamlet in Suffolk, England Great Cornard, a village in Suffolk, England Cornard United F.C., a football team from Great Cornard Little Cornard, a village in Suffolk, England This disambiguation page lists articles… …   Wikipedia

  • Cornard — (frz. Kornahr), Hörnerträger, Hahnrei; Cornardise, Hahnreischaft …   Herders Conversations-Lexikon

  • cornard — CORNARD. s. m. Terme d injure, qui se dit De celui dont la femme s est abandonnée à un autre. Il est bas …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Cornard — Le nom est surtout porté dans le Nord Pas de Calais. Variantes : Cornart, Cornaert, Coornaert. Le sens actuel de mari trompé est possible, mais il n est attesté dans aucun texte avant 1608. Au Moyen Âge, le mot cornart désignait un niais, un… …   Noms de famille

  • cornard — Cornard. adj. masc. Celuy dont la femme s est abandonnée à un autre. Il est bas …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Cornard — Cor|nard [kɔr na:r] der; s, s <aus gleichbed. fr. cornard (eigtl. »Hörnerträger«) zu corne »Horn«, dies aus gleichbed. lat. cornu; vgl. ↑Cornu> (veraltet) Hahnrei …   Das große Fremdwörterbuch

  • cornard —    Cocu, porteur de cornes.         Ça fait toujours plaisir, lorsque l’on est cornard,    D’avoir des compagnons d’infortune...    LOUIS PROTAT …   Dictionnaire Érotique moderne

  • CORNARD — adj. et s. m. Terme d injure, qui se dit De celui dont la femme s est abandonnée à un autre. Il est bas …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CORNARD — n. m. Celui qui est trompé par sa femme. Il est bas …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.