abolition
(a-bo-li-sion) s. f.
   Action d'abolir. La paralysie est l'abolition du mouvement et de la sensibilité. L'abolition de l'ordre des Templiers.
   Y at-il rien de si grand que ce qu'il [Louis XIV] faisait pour détruire l'hérésie ? Et comptez-vous pour rien l'abolition des duels ? dit d'un air content un autre homme... ?, MONTESQ. Lettr. pers. LIX..
   En termes de droit ancien, le pardon que le prince accordait d'autorité absolue pour un crime. Abolition d'un crime et abolition d'une peine. Obtenir une abolition. Lettres d'abolition.
   Le duc de Bourgogne [l'assassin du duc d'Orléans] daigna prendre des lettres d'abolition, VOLT. Moeurs, 79.
   .... ou l'autre qui poursuit des abolitions, RÉGNIER Sat. v..
   Son père [le cardinal de Bouillon] tint deux fois de son souverain la dignité de duc et pair, après avoir pensé renverser l'État, après avoir vécu d'abolitions, SAINT-SIMON 279, 31.
   Dans un sens qui n'est plus de la langue du droit, effacement, remise.
   C'est par là que Magdeleine, cette fameuse pécheresse et cette pénitente aussi célèbre, obtint l'entière abolition de tous les déréglements de sa vie, et qu'elle parvint à un degré si éminent de sainteté, BOURD. Pens. t. II, p. 165.
   On a cherché une différence entre abolissement et abolition ; mais il est impossible d'en trouver une qui soit fondée, si ce n'est que seul abolition se dit pour la remise d'un crime, d'une peine.
   XVIe s.
   Ces gens-là trop ceremonieux n'ont pas voulu prendre sur leurs consciences l'abolition de tant de meurtres et ravissements, D'AUB. Faen. III, 17.
   Il monstre quelle est l'abolition de la loi, et aussi quel est l'usage d'icelle, CALV. Inst. 1056.
   Et se firent plusieurs autres traittés, et mesme de l'abolition de la pragmatique sanction, M. DU BELLAY 21.
   Au different que le peuple eut avec les nobles touchant l'abolition des debtes, AMYOT Alc. et Cor. comp. 5.
   Il se fit decerner abolition generale de tout le passé, et pour l'advenir licence de faire mourir qui bon lui semblerait, AMYOT Sylla, 68.
   Provenç. abolitio ; espagn. abolicion ; ital. abolizione ; de abolitio (voy. abolir).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • abolition — [ abɔlisjɔ̃ ] n. f. • abolicion 1316; lat. abolitio 1 ♦ Dr. Le fait d abolir, de supprimer; son résultat. L abolition d une loi. ⇒ abrogation. L abolition des privilèges le 4 août 1789. 2 ♦ Cour. Suppression (d une coutume, d une situation). L… …   Encyclopédie Universelle

  • abolition — I noun abolishment, abrogation, annihilation, annulment, cancellation, defeasance, deposal, destruction, desuetude, discontinuance, dissolutio, dissolution, disusage, disuse, elimination, eradication, extermination, extinction, extinguishment,… …   Law dictionary

  • abolition — Abolition. s. f. v. Anéantissement, extinction, il se dit principalement en parlant des loix & des Coustumes. L abolition des cérémonies de la Loy. abolition d une loy. abolition d un culte superstitieux. l entiere abolition de l Ordre des… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • abolition — Abolition, f. C est effacement, aneantissement de quelque chose. Abolition aussi est une espece de lettres de grace d un prince souverain d aucun forfait ou crime capital perpetré par une commune de pays, ville, bourg ou village de ses subjets.… …   Thresor de la langue françoyse

  • Abolition — Ab o*li tion, n. [L. abolitio, fr. abolere: cf. F. abolition. See {Abolish}.] The act of abolishing, or the state of being abolished; an annulling; abrogation; utter destruction; as, the abolition of slavery or the slave trade; the abolition of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Abolition — is the act of formally repealing an existing legal practice, either by making it illegal, or simply no longer allowing it to exist in any form.Notable things which have been abolished include: *Slavery see Abolitionism *The Soviet Union *Alcohol… …   Wikipedia

  • abolition — (n.) 1520s, from M.Fr. abolition or directly from L. abolitionem (nom. abolitio) an abolition, noun of action from pp. stem of abolere destroy (see ABOLISH (Cf. abolish)). Specific application to opposition to the black slave trade as a political …   Etymology dictionary

  • Abolition — (lat.), Niederschlagung der Strafverfolgung vor erlassenem Straferkenntnis und dadurch von der Begnadigung im engern Sinn als dem Erlaß der rechtskräftig erkannten Strafe unterschieden. Die A. ist entweder eine generelle (abolitio generalis,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Abolition — (lat.), Abschaffung Aufhebung, insbes. eines strafgerichtlichen Verfahrens durch Gnadenakt …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Abolition — Abolition, landesherrliche Begnadigung eines Angeschuldigten noch vor dessen strafgerichtlicher Beurtheilung. Neuere Gesetzgebungen (z.B. Baiern, Kurhessen) schließen diese Einmischung in den ordentlichen Lauf der Strafgerechtigkeit aus; in den… …   Herders Conversations-Lexikon

  • abolition — [n] formal act of putting an end to, annulling abolishment, abrogation, annihilation, annulment, cancellation, destruction, dissolution, elimination, end, ending, eradication, extirpation, invalidation, negation, nullification, obliteration,… …   New thesaurus

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”