contenter


contenter
(kon-tan-té) v. a.
   Rendre content.
   Parbleu, dit le meunier, est bien fou du cerveau Qui prétend contenter tout le monde et son père, LA FONT. Fabl. III, 1.
   Rien ne la contentait, rien n'était comme il faut : On se levait trop tard, on se levait trop tôt ; Puis du blanc, puis du noir, puis encore autre chose, LA FONT. Fabl. VII, 2.
   Ils contentent le monde en permettant les actions, et ils satisfont à l'Évangile en purifiant les intentions, PASC. Prov. 7.
   En parlant des choses.
   Contentant ses désirs, punis son parricide, CORN. Cinna, IV, 2.
   Pour contenter ses frivoles désirs, L'homme insensé vainement se consume, RAC. Esth. II, 9.
   Prince, dès ce moment contentez mes souhaits, RAC. Bérén. III, 3.
   Hé bien, régnez, cruel, contentez votre gloire, RAC. ib. IV, 5.
   Hé bien, seigneur, allez, contentez votre envie, RAC. Alex. I, 3.
   Perfides, contentez votre soif sanguinaire, RAC. Iph. V, 4.
   Contentez mon désir et n'ayez point d'effroi, Je vous réponds de tout, et prends le mal sur moi, MOL. Tart. IV, 5.
   Une reconnaissance ingénieuse et difficile à contenter n'a pu rien imaginer de plus nouveau et de plus noble qu'un pareil monument, FONTEN. Viviani..
   Il pouvait contenter tous ses désirs, FÉN. Tél. V.
   Il ne songeait qu'à contenter ses passions, FÉN. ib. II.
   Va contenter des dieux l'inhumaine justice, VOLT. Sémiram. V, 1.
   Apaiser quelqu'un en lui accordant une chose. Cet homme ira se plaindre partout si on ne le contente pas.
   Faites-vous contenter par ce couple céleste, LA FONT. Fabl. I, 14.
   Payer.
   Vous serez pleinement contentés de vos soins, MOL. Éc. des mar. III, 5.
   Plaire à. Cette musique ne contente pas l'oreille.
   Pendant qu'elle contentait le monde et se contentait elle-même, la princesse Palatine n'était pas heureuse, et le vide des choses humaines se faisait sentir à son coeur, BOSSUET Anne de Gonz..
   Se contenter, v. réfl. Satisfaire son envie, ses désirs. Il y a longtemps que je désire acheter cela, il faut enfin que je me contente.
   Cherchez.... Contentez-vous ; suivez votre humeur inquiète, LA FONT. Fabl. VII, 12.
   La viduité est regardée, non plus comme un état de désolation, mais comme un état désirable où, affranchi de tout joug, on n'a plus à contenter que soi-même, BOSSUET Anne de Gonz..
   Cependant, mes disciples, contentez-vous : si les grands travaux ne rebutent pas votre courage, il peut arriver que la gloire soit votre récompense, LA BRUY. Disc. sur Théophr..
   Je me contenterai par dire qu'il [le duc d'Uzeda] était...., SAINT-SIMON 108, 154.
   S'accommoder de, se borner à. Se contenter de peu. Il se contentait de sa condition. Je ne me contente pas de toutes ces raisons. Contentez-vous de la demande que vous avez faite.
   Ainsi qui peut vous croire, aisément se contente, CORN. Nicom. V, 7.
   Contentez-vous de savoir Qu'aussi bien que ma soeur j'écoute mon devoir, CORN. Agésil. I, 3.
   Du moins contente-toi de l'avoir étonnée [ma vertu], CORN. Hor. II, 6.
   J'étais heureuse sans amant ; Mon coeur se contentait de régner sur lui-même, QUINAULT Proserp. IV, 11.
   .... Mais du prix qu'on m'offre il faut me contenter, RAC. Athal. V, 5.
   César, contentez-vous de la toute-puissance, VOLT. Triumv. V, 3.
   Il en est venu depuis qui ne se sont pas contentés de rire, BALZ. liv. VI, lett. 5.
   Se contenter que, avec le subj.
   Je me contente que vous ayez vu que...., BOSSUET Hist. III, 6.
   Les paysans nés esclaves se contentaient qu'une agriculture grossière leur rapportât précisément de quoi vivre, FONTENELLE Czar Pierre..
   Dans un sens plus étroit, en demeurer là, ne pas vouloir faire plus que ce qu'on a fait. Je me contente de lui avoir prêté de l'argent et ne veux pas le cautionner.
   XVe s.
   Leur fit departir moult de florins, tant qu'ils s'en contenterent, FROISS. liv. IV, p. 328, dans LACURNE.
   Chascun se contenta [fut content] de luy, COMM. I, 12.
   Ledit roy d'Angleterre et tous les seigneurs de son royaulme se malcontenterent merveilleusement de quoy le duc de Bourgongne le faisoit si long, COMM. IV, 5.
   XVIe s.
   Les plus parfaicts se sont bien contentez d'y aspirer, MONT. I, 70.
   Si mes escripts contentent et toy et les aultres sages, publie-les, MONT. II, 227.
   En quoy, oultre le service du maistre et de vostre debvoir, faictes chose dont le très grand maistre se contente [est content], MARG. L. 15.
   Sy les Basques estoient aussy bonnes gens, je suis seure que vous vous en contenteriés [que vous en seriez content], MARG. ib. 115.
   Quand on a planté un arbre, on est tousjours soigneux d'y mettre la main, jusques à ce qu'il ait produit du fruit, et alors on se contente, voyant qu'il n'est pas sterile, LANOUE 114.
   Il alla presenter la bataille à Lysander, lequel, se contentant de sa premiere victoire, ne luy sortit point à l'encontre, AMYOT Alc. 74.
   Il ne se contenta pas de la resjouir et honorer seulement, ains à son instance et priere il prit femme, sans toutefois se despartir d'avec sa mere, AMYOT Cor. 5.
   Martius declara qu'il estoit très aise que son capitaine se contentast si amplement de luy, mais...., AMYOT ib. 13.
   Encore que l'on presuppose que les dieux soient faciles à contenter, AMYOT P. Aem. 5.
   Content.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • contenter — [ kɔ̃tɑ̃te ] v. tr. <conjug. : 1> • contemter 1314; de content 1 ♦ Rendre (qqn) content en lui donnant ce qu il désire. ⇒ combler, satisfaire. « Je suis donc content de toi et je voudrais te contenter pareillement » (Sand). On ne saurait… …   Encyclopédie Universelle

  • contenter — CONTENTER. v. actif. Satisfaire, rendre content. Il faut peu de chose pour le contenter. Le peu de bien qu il a le contente. Personne ne sauroit le contenter. Cest un homme qui contente tous ceux qui ont affaire à lui. Contenter des ouvriers, des …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • contenter — Contenter. v. act. Rendre content. Il faut peu de chose pour le contenter. ce que son pere luy a laissé le contente. de peu nature se contente. Il signifie aussi, Payer, satisfaire. Il faut contenter ses creanciers. il ne contente pas bien ceux… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • CONTENTER — v. a. Satisfaire, rendre content. Il faut peu de chose pour le contenter. Le peu de bien qu il a le contente. Personne ne saurait le contenter. C est un homme qui contente tous ceux qui ont affaire à lui. Contenter des ouvriers, des domestiques,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CONTENTER — v. tr. Rendre quelqu’un content en lui procurant ce qu’il souhaite avoir. Il faut peu de chose pour le contenter. Le peu de bien qu’il a le contente. Ces sortes de gens sont difficiles à contenter. Il y a longtemps que je désire acheter cela, il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • contenter — Se contenter, Acquiescere, B. ex Suetonio. Il est content, ou il se contente de peu de chose, Contentus est paruo, Paucis contentus, Modico contentus. Il se contente de ce qu il a, Viuit sua sorte contentus. Contenter aucun, Explere animum alicui …   Thresor de la langue françoyse

  • contenter — vt. , satisfaire, assouvir : kontantâ (Saxel), kontêtâ (Albanais.001b, Chambéry, Montagny Bozel), KONTINTÂ (001a.PPA., Annecy, Arvillard, Notre Dame Be., Praz Arly, Villards Thônes), kou ntintâ (Aussois). E. : Contenteur. A1) s en contenter :… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • contenter — [kɔ̃tɑ̃te] (v. 1) Présent : contente, contentes, contente, contentons, contentez, contentent ; Futur : contenterai, contenteras, contentera, contenterons, contenterez, contenteront ; Passé : contentai, contentas, contenta, contentâmes,… …   French Morphology and Phonetics

  • contenter un homme —    Le bien branler s’il aime cela, ou bien jouer des reins sous lui afin de le faire jouir.        Voici le recueil des principales choses que vous devez savoir pour contenter vos maris quand vous en aurez.    MILILOT.         Malgré son air… …   Dictionnaire Érotique moderne

  • On ne peut contenter tout le monde et son père. — On ne peut contenter tout le monde et son père. (XV s.)… См. Людей слушать осла на плечи взвалить. On ne peut contenter tout le monde et son père. См. На весь свет не угодишь …   Большой толково-фразеологический словарь Михельсона (оригинальная орфография)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.