consacrer


consacrer
(kon-sa-cré) v. a.
   Dédier, dévouer à la divinité.
   Un temple que les rois d'Égypte avaient consacré à ce Dieu, FÉN. Tél. II.
   Venez, de l'huile sainte il faut vous consacrer, RAC. Athal. IV, 3.
   De leurs champs dans leurs mains portant les nouveaux fruits Au Dieu de l'univers [ils] consacraient ces prémices, RAC. ib. I, 1.
   Se consacrer, consacrer à soi.
   Les dépouilles que le Seigneur s'était consacrées, MASS. dans le Dict. de POITEVIN..
   Convertir le pain et le vin en la propre substance et corps de Jésus-Christ par la vertu des paroles sacramentelles que le prêtre dit au milieu de la messe.
   Dans une bouche qui consacre le corps de Jésus-Christ, PASC. Prov. XI.
   On consacrait beaucoup d'hosties à cause de la multitude des communiants, BOSSUET Déf. comm..
   C'est aussi de vrai pain et de vrai vin que l'on consacre et dont on fait, en les consacrant, le vrai corps et le vrai sang du Sauveur, BOSSUET Variat. liv. II, § 38.
   Absolument. On ne consacre point le jour du Vendredi saint. Le prêtre a consacré quand il fait l'élévation.
   Par extension, rendre sacré, respectable, honorable. Le sang des martyrs a consacré ce lieu.
   Ce choix pouvait combler trois familles de gloire, Consacrer hautement leurs noms à la mémoire, CORN. Hor. II, 1.
   Il n'y a point de particulier qui ne se voie autorisé par cette doctrine à adorer ses inventions, à consacrer ses erreurs, à appeler Dieu tout ce qu'il pense, BOSSUET Reine d'Anglet..
   Parmi tant de lieux de piété qui consacrent cette ville royale, FLÉCH. II, p. 188.
   Pour consacrer ses travaux apostoliques par les mérites de l'obéissance, FLÉCH. Panég. II, 220.
   De son règne naissant [il] consacre les prémices, RAC. Bérén. I, 5.
   Sont-ce là ces projets de grandeur et de gloire Qui devaient dans les coeurs consacrer ma mémoire ?, RAC. Bérén. IV, 4.
   Le peuple a jusqu'ici consacré ma bonté, Vois ce temple que Rome élève à la clémence, VOLT. Mort de Cés. I, 4.
   Et je l'ai vue aussi cette cour peu sincère, Des crimes de Néron approuver les horreurs ; Je l'ai vue à genoux consacrer ses fureurs, RAC. Bérén. II, 2.
   De Manuel pour consacrer la gloire, Prêtez secours au pauvre chansonnier, BÉRANG. Manuel..
   En général, destiner, dévouer. Consacrer sa vie à l'étude.
   Souffrez que ma vertu dans mon coeur rappelée Vous consacre une foi lâchement violée, CORN. Cinna, V, 3.
   Surtout j'ai cru devoir aux larmes, aux prières Consacrer ces trois jours et ces trois nuits entières, RAC. Athal. I, 2.
   Effaçons tous ces noms Que Rome y consacrait à d'éternels affronts, RAC. Mithr. III, 1.
   Je vous ai consacré mes sentiments, ma vie, VOLT. Tancr. I, 4.
   En consacrant tous les jours un certain temps réglé à la lecture des anciens auteurs, ils feront peu à peu un amas de richesses dont ils seront eux-mêmes étonnés dans la suite, ROLLIN Traité des études, 4e part. ch. 1.
   Sanctionner. L'usage a consacré cette locution.
   Les droits de mes aïeux que Rome a consacrés...., RAC. Brit. IV, 2.
   Les maximes que l'usage a consacrées, MASS. Profess. 1.
   Se consacrer, v. réfl. Se consacrer à Dieu. Il se consacra à la vie religieuse. Se consacrer tout entier à l'étude des sciences.
   Être consacré. L'hostie se consacre avant l'élévation.
   XIVe s.
   Celui lieu devoit estre inauguré, c'est à dire consecré selon la science des augurs, BERCHEURE f° 57, verso..
   Et les dons du magnifique ont aucunes condicions semblables as dons qui sont consecrés as diex, ORESME Eth. 116.
   Quant li enfes fu nés, li prestres qui fu là, En iawe consacrée illoec le presigna, Baud. de Seb. VII, 477.
   XVe s.
   C'est de la sainte ampoule dont monseigneur saint Remi consacra Clovis premier roi chrestien qui fut en France, FROISS. II, II, 74.
   Ô roi très chrestien, roi consacré, GERSON Sermons, dans Hist. litt. de la Fr. t. XXIV, p. 376.
   XVIe s.
   Ils disent qu'en consacrant le pain il se fait une conversion secrete, CALV. Instit. 1104.
   Sylla, donnant et consecrant à Hercules la dixme de tous ses biens, feit de sumptueux festins au peuple romain, AMYOT Sylla, 71.
   Portant en sa main un mords de bride pour le consacrer et offrir à la deesse Minerve, AMYOT Cimon, 9.
   Provenç. consecrar, consegrar ; espagn. consagrar ; ital. consacrare ; du latin consecrare, de cum, et sacrare, sacrer.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • consacrer — [ kɔ̃sakre ] v. tr. <conjug. : 1> • XII e; lat. consecrare → sacrer 1 ♦ Rendre sacré en dédiant à un dieu, une divinité (⇒ consécration). Consacrer un temple à Jupiter. Consacrer une église, un autel, un calice. ⇒ bénir. Autel consacré à la …   Encyclopédie Universelle

  • consacrer — CONSACRER. v. a. Dédier à Dieu avec, certaines cérémonies. Consacrer une Eglise, un Autel, un Calice. Consacrer une personne à Dieu. Se consacrer à Dieu. Se consacrer au service des Autels. f♛/b] Il signifie aussi, Donner, dévouer à Dieu, sans… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • consacrer — Consacrer. v. a. Dedier à Dieu avec certaines ceremonies. Consacrer une Eglise, un Autel, un calice. consacrer une personne à Dieu. elle consacra sa virginité à J. C. se consacrer à Dieu, se consacrer au service des Autels. Il signifie aussi,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • consacrer — Consacrer, Consecrare, Inaugurare, Dicare, Sacrare. Consacrer et dedier à quelque sainct les biens d aucun, Religare religionibus bona alicuius. Consacré et dedié par certaines paroles, Deuotus sacris. Consacré à Dieu, Sacer, Deo dicatus,… …   Thresor de la langue françoyse

  • CONSACRER — v. a. Dédier à Dieu, à quelque divinité, avec certaines cérémonies. Consacrer une église, un autel, un calice. Consacrer une personne à Dieu. Il consacra le nouveau temple à Jupiter, à Junon, etc. Ce bois avait été consacré aux Muses, à Diane,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CONSACRER — v. tr. Déclier à Dieu, à quelque divinité, avec certaines cérémonies. Consacrer une église, un autel, un calice. Un autel consacré à la Vierge. Consacrer une personne à Dieu. Se consacrer à Dieu. Se consacrer au service des autels. La colombe fut …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • consacrer — vt. , dédier : KONSAKRÂ (Albanais.001, Annecy.003), SAKRÂ (001,003) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • se consacrer — ● se consacrer verbe pronominal S abandonner tout entier à la réalisation de quelque chose, employer tout son temps à quelque chose, au service de quelqu un : Il s est entièrement consacré aux handicapés. ● se consacrer (expressions) verbe… …   Encyclopédie Universelle

  • Se consacrer à Dieu — ● Se consacrer à Dieu entrer dans l état ecclésiastique ou dans un ordre religieux …   Encyclopédie Universelle

  • diouerout amzer gant ub. — consacrer du temps à qqun …   Dictionnaire Breton-Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.