afféterie
(a-fé-te-rie) s. f.
Recherche mignarde dans les manières ou dans le langage.
   Eut recours aux regards remplis d'afféterie, LA FONT. la Coupe.
   Dont l'oeil rit mollement avec afféterie, RÉGNIER Sat. IX.
   Rien ne se refuse dans les embrassements d'une femme artificieuse.... les moindres de ses afféteries emportaient les grâces des criminels, BALZAC le Prince, ch. XI.
   XVIe s.
   J'eus honte que mes caprioles et affecteries de cour me fissent entrer sans barbe où ces vieillards estoient refuzés, D'AUB. Hist. I, 154.
   Vous n'estes point subjecte à faire des affaiteries [coquetteries] comme la plupart d'elles font, CARL. VI, 36.
   Langage sans affeterie [tromperie], AMYOT Lyc. 44.
   Affété.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • afféterie — [ afɛtri ] n. f. VAR. affèterie • v. 1500; de affété ♦ Littér. Abus du gracieux, du maniéré dans l attitude ou le langage. ⇒ 2. affectation , mièvrerie, minauderie, préciosité. ⊗ CONTR. Naturel , simplicité. ● afféterie ou affèterie nom féminin… …   Encyclopédie Universelle

  • affèterie — afféterie [ afɛtri ] n. f. VAR. affèterie • v. 1500; de affété ♦ Littér. Abus du gracieux, du maniéré dans l attitude ou le langage. ⇒ 2. affectation , mièvrerie, minauderie, préciosité. ⊗ CONTR. Naturel , simplicité. ● afféterie ou affèterie nom …   Encyclopédie Universelle

  • afféterie — AFFÉTERIE. s. f. Manière affétée de parler, ou d agir, par envie de plaire. Il y a trop d afféterie en tout ce qu elle fait. Les afféteries d une coquette, d une précieuse. L afféterie du style …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • affeterie — Affeterie. s. f. Maniere affetée de parler ou d agir. Les affeteries d une coquette. ce n est qu artifice, qu affeterie …   Dictionnaire de l'Académie française

  • AFFÉTERIE — s. f. Manière affétée de parler ou d agir. Il y a trop d afféterie dans tout ce qu elle fait. Les afféteries d une coquette, d une précieuse. L afféterie du style …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AFFÉTERIE — n. f. Manière précieuse de parler ou d’agir. Il y a trop d’afféterie dans tout ce qu’elle fait. Les afféteries d’une coquette, d’une précieuse. L’afféterie du style …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Afféterie — Af|fé|te|rie [afe...] die; <aus gleichbed. fr. afféterie zu älter fr. affété »gekünstelt«> (veraltet) gekünsteltes Wesen, Ziererei …   Das große Fremdwörterbuch

  • eri — affèterie afféterie agacerie aguerri aguerrie aguerrit aiguerie amerri amidonnerie animalerie archerie archèterie argenterie armurerie arquebuserie artillerie atterri atterrit aumônerie avocasserie badauderie badinerie baraterie batellerie… …   Dictionnaire des rimes

  • terie — affèterie afféterie archèterie argenterie baraterie batterie bigoterie bijouterie billetterie bimbeloterie biscotterie biscuiterie bluterie boiterie bonneterie briqueterie buffleterie cachotterie cagoterie charcuterie charpenterie chatterie… …   Dictionnaire des rimes

  • affété — affété, ée [ afete ] adj. • XVe; p. p. de l a. v. afaitier (cf. affaitement), repris sous l infl. de l it. affetato ♦ Vx Plein d afféterie. ⇒ affecté, maniéré. « Je laisse aux doucereux ce langage affété » (Boileau). ⊗ CONTR. Simple. ● affété,… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”