carrière
carrière 1.
(ka-riê-r') s. f.
   Lieu fermé de barrières et disposé pour les courses.
   Il excelle à conduire un char dans la carrière, RAC. Brit. IV, 4.
   Quand pourrai-je, au travers d'une noble poussière, Suivre de l'oeil un char fuyant dans la carrière ?, RAC. Phèd. I, 3.
   Aux athlètes dans Pise elle ouvre la barrière, Chante un vainqueur poudreux au bout de la carrière, BOILEAU Art poét. II.
   Je laisse aux plus hardis l'honneur de la carrière Et regarde de loin assis sur la barrière, BOILEAU ib..
   Fig. Passer carrière, accepter certaines conditions.
   Personne n'avait été d'avis de passer carrière sur les énormes propositions qui avaient été faites à Torcy à la Haye, SAINT-SIMON 238, 171.
   Portland voulut essayer de tout, et voir si, n'en faisant plus une condition [du départ de Jacques de la France], puisqu'il avait passé carrière, et comblant le roi de prévenances et de respects, il ne pourrait pas obtenir ce fruit de ses souplesses, SAINT-SIMON 54, 146.
   Donner carrière, laisser le champ libre ; se donner carrière, s'ouvrir un champ libre. Donner carrière à ses plaintes, à ses passions.
   J'avais franchi les monts qui bornent cet état, Et trottais comme un jeune rat Qui cherche à se donner carrière, LA FONT. Fabl. VI, 6.
   Pour peindre les beautés, cette éloquence se donnait carrière, HAMILT. Gramm. 11.
   Familièrement. Se donner carrière aux dépens de quelqu'un, le railler sans aucune retenue.
   Il ouvrit et ferma la carrière, il ferma la carrière qu'il s'était ouverte, se dit d'un homme qui, excellant dans l'art dont il fut le créateur, est resté sans rivaux.
   Terme de manége. La course que peut fournir un cheval sans perdre haleine. Ce cheval a bien fourni sa carrière. Donner carrière à un cheval, lui lâcher la bride.
   Ils avaient exigé du roi de Perse qu'il se tiendrait toujours éloigné des côtes de la mer de la carrière d'un cheval, MONTESQ. Espr. XXI, 21.
   Sorte de manége découvert, dans les haras.
   Terme de fauconnerie. La carrière de l'oiseau, qui est un espace d'environ soixante toises qu'il est dressé à monter.
   Par extension, une course quelconque.
   Les navires qui partent pour fournir une longue carrière, MASS. Prof. 2.
   Course ou cours des astres. Les planètes fournissant toujours la même carrière.... Le soleil étant au milieu de sa carrière. Il voulait reculer les frontières de son empire jusqu'aux lieux où le soleil finit sa carrière.
   Le dieu [le soleil], poursuivant sa carrière, Versait des torrents de lumière Sur ses obscurs blasphémateurs, LEFRANC DE POMPIGNAN Odes, III, 1.
   Fig. Champ, espace où la vie se déploie et s'exerce, où les choses s'accomplissent, où les sentiments se font jour.
   Qu'ils fassent un ouvrage Riche d'inventions, de sens et de langage.... Qu'ils montrent de leur eau, qu'ils entrent en carrière, RÉGNIER Sat. IX..
   Et c'est mal de l'honneur entrer dans la carrière, CORN. Hor. II, 3.
   Sa faveur me couronne entrant dans la carrière, CORN. Poly. IV, 3.
   Dieu ouvre une belle carrière à nos espérances, BOSSUET I, Annonc. 2.
   Moulin ouvre la carrière par cet anéantissement de tout acte, BOSSUET Or. 3.
   Vous n'entreprenez point une injuste carrière, RAC. Baj. II, 1.
   C'est par où nous ouvrirons les instructions de cette sainte carrière [du carême], MASS. Carême, Jeûne..
   Pour interrompre enfin une si affreuse carrière, MASS. Carême. Mot. de conv..
   Ô vous qui de l'honneur entrez dans la carrière, VOLT. Disc. 3.
   Lorsque Bossuet descendit dans la carrière, la victoire ne demeura pas longtemps incertaine, CHATEAUB. Génie, I, I, 1.
   Il a fourni la carrière de plusieurs carêmes, BOSSUET Bourg. 1.
   Il pourrait se vanter d'avoir fourni une assez belle carrière, SÉV. 595.
   Je n'ai pas trop mal couru ma carrière, SÉV. 598.
   On veut fournir toute la carrière, LA BRUY. 11.
   Vous laissez si peu de carrière à mes sentiments qu'il faut malgré soi se conformer à votre façon de penser, CRÉBILLON dans DESFONT.
   Il a recommencé, pour ainsi dire, la carrière de ses anciennes amours ; sa première jeunesse s'est écoulée une seconde fois dans nos entretiens, J. J. ROUSS. Hél. IV, 9.
   Le cours de la vie, le temps pendant lequel on exerce une charge, un emploi, etc.
   Qu'un long âge apprête aux hommes généreux Au bout de leur carrière un destin malheureux !, CORN. Cid, II, 9.
   Croyez-vous que lui-même il fut homme à vous suivre, Si par votre trépas vous l'aviez prévenu ? Non, madame, il voudrait achever sa carrière, LAFONT. Matr..
   Elle veut y venir doucement finir sa carrière, SÉV. 432.
   Je touche au dernier pas de ma longue carrière, VOLT. Alz. I, 1.
   Je veux qu'il pousse sa carrière aussi loin que Fontenelle, et que dans son agréable vie...., VOLT. Lett. Mme du Deffant, 9 mai 1764.
   Ses forces ne lui permettaient ni de faire de grands efforts ni de se flatter de l'espérance d'une longue carrière, CONDORCET Busquet..
   Profession, état, étude. Choisir ou se choisir une carrière. Entrer dans la carrière politique. Faire ses premiers pas dans la carrière du gouvernement. La carrière du barreau. La carrière militaire. La carrière des armes.
   Vaincu par lui, j'entrai dans une autre carrière, RAC. Ath. III, 3.
   XIIe s.
   Girarz seit bien d'Ardene la grant charriere, Gérard de Ross. p. 362.
   XIIIe s.
   Il vit venir Amy par la chariere, DU CANGE carreria..
   La seconde maniere de voie qui fust fete, si fu de huit piés de largue, et l'apel'on cariere, BEAUMANOIR XXV, 2.
   Qui lors veïst par les charrieres Gent armez avant et arrieres, G. GUIART t. II, p. 407.
   XVe s.
   Ils descendirent de leurs defenses et vinrent en la carriere et apporterent grand foison de bois et merrien, FROISS. II, III, 38.
   XVIe s.
   L'ignorance des auditeurs preste une belle et large carriere au maniement d'une matiere cachée, MONT. I, 247.
   Se fourvoyer de la droicte carriere, MONT. I, 339.
   J'ay veu un homme donner carriere à deux pieds sur sa selle, MONT. I, 368.
   Ne plus ne moins qu'un bon coureur qui par malheur se laisseroit tomber au plus près du bout de sa carriere, AMYOT Philop. 31.
   Un tel preparatif est beau, dit-il, pour une course et carriere mais je crains le retour et la continue de la guerre, AMYOT Phoc. 32.
   Quand les ennemis auroyent brisé une carriere [voie] tout à travers de la ville, et qu'ils pussent passer et repasser à travers de ladite ville jusques au nombre de quarante de front, PALISSY 121.
   Il fallut courir à l'escurie, ou depuis trois semaines par prevoiance on avoit accoustumé de picquer des chevaux en une carriere ouverte, D'AUB. Hist. II, 187.
   Frais, gaillard, jeune, ainsi qu'un jouvenceau Qui pour l'amour de sa belle guerriere Monte à cheval et passe une carriere, RONS. 679.
   Cheval aiant le pas, le trot, le galop et la carriere, eslevé, libre, vigoureux et viste, seur, prompt et ferme le maniement et les bonds, avec facile et leger arrest, O. DE SERRES 303.
   Le second chemin s'appelle carriere et a huit pieds de largeur, et y peut l'on bien mener charrettes l'une après l'autre et bestail en cordelle, et non autrement, Coustumier génér. t. I, p. 403.
   Provenç. carriera, rue ; espagn. carrera ; portug. carreira ; ital. carriera ; de carrus, char (voy. char) : proprement voie d'un char.
————————
carrière 2.
(ka-riè-r') s. f.
   Lieu d'où l'on tire de la pierre. Ouvrir une carrière. Carrière de marbre, d'ardoise.
   Une corde qui, en s'enroulant [autour d'un treuil], amène à la surface du sol une pierre taillée aux fond de la carrière, A. DUMAS Les mille et un fantômes, § 1.
   Dans l'antiquité on employait les prisonniers aux travaux des carrières. Condamner aux carrières.
   Fig. Qu'on me ramène aux carrières, se dit pour exprimer qu'on est prêt à redire ou à refaire ce pourquoi on a été mené aux carrières, on a subi un traitement injuste. Expression empruntée à ce Grec qui, à la cour de Denys le tyran, aimait mieux être ramené aux carrières d'où il sortait, que d'admirer les mauvais vers du roi.
   Il a une carrière dans le corps, se dit d'un homme qui a subi plusieurs fois l'opération de la taille pour des calculs, ou qui rend souvent des calculs en urinant.
   Concrétion pierreuse dans l'intérieur de certains fruits.
   XIIe s.
   ... As charpentiers et as masons, mairien achetassent, et pierre feissent de la quarriere venir, Rois, 423.
   XVIe s.
   Les colonnes furent tailliées en la quarriere de marbre pentelique, AMYOT Publ. 9.
   Il se vient mettre en bataille à la vue de la ville aux carrieres de Vaugirart, D'AUB. Hist. III, 181.
   Bas-lat. quadraria (voy. carrier). M. Houzée, 3e lettre sur la signification des noms de lieux en France, p. 30, préfère rattacher carrière au celtique cair, pierre, qui se retrouve en effet dans beaucoup de noms de lieux ; mais l'orthographe quarriere, le latin quadratarius, tailleur de pierre, le bas-latin quadraria, font donner la préférence au latin sur le celtique.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
2. CARRIÈRE. Ajoutez :
   Eau de carrière, humidité que contiennent les pierres récemment extraites de la carrière pour la bâtisse, et qui les rend plus tendres et plus faciles à tailler que lorsqu'elles ont séché à l'air.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Carriere — Carrière (frz. für Laufbahn) oder Carriere ist ein verbreiteter Familienname folgender Personen: Anne Marie Carrière (1925–2006), französische Schauspielerin und Sängerin Élie Abel Carrière (1818–1896), französischer Botaniker Eugène Carrière… …   Deutsch Wikipedia

  • Carriere — Carrière Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • carrière — CARRIÈRE. sub. fém. Lice, lieu fermé de barrières, pour courre la bague, ou pour d autres exercices d homme à cheval. Le bout de la carrière. Aller jusqu au bout de la carrière. S arrêter au milieu de la carrière. Entrer dans la carrière. Ouvrir… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Carrière — (frz. für Laufbahn) oder Carriere ist der Familienname folgender Personen: Anne Marie Carrière (1925–2006), französische Schauspielerin und Sängerin Élie Abel Carrière (1818–1896), französischer Botaniker Éric Carrière (* 1973), französischer… …   Deutsch Wikipedia

  • carriere — CARRIERE. s. f. Lice, lieu fermé de barrieres, pour courre la bague, ou pour rompre en lice. Le bout de la carriere. aller jusqu au bout de la carriere. s arrester au milieu de la carriere. entrer dans la carriere. Il signifie encore, La course… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Carrière — may refer to:* Joseph Carrière (1795 1864), French theologian. * Moritz Carrière (1817–1895), German philosopher and historian. * Élie Abel Carrière (1818–1896), French botanist * Eugène Carrière (1849 1906), French lithographer and painter. *… …   Wikipedia

  • carriere — Carriere, Le Languedoc, Provençal et adjacens en usent communement pour une ruë, via, vicus. Mais le François en use pour la course et tirée d un homme à cheval, soit qu il jouste, soit qu il courre pour plaisir tant que la longueur d une haleine …   Thresor de la langue françoyse

  • Carrière — Carrière, Botaniker, s. Carr …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Carriere — Carriere, Moriz, philosoph. Schriftsteller. geb. 5. März 1817 zu Griedel im Großherzogtum Hessen, gest. 19. Jan. 1895 in München, studierte in Gießen, Göttingen und Berlin, habilitierte sich, nachdem er einige Jahre auf Reisen in Italien… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Carriere — Carriere, Moritz, Philosoph, geb. 5. März 1817 zu Griedel in Hessen, seit 1853 Prof. in München, gest. das. 19. Jan. 1895; schrieb: »Ästhetik« (3. Aufl. 1885), »Die Kunst im Zusammenhang der Kulturentwicklung« (3. Aufl., 5 Bde., 1877 86) u.a.;… …   Kleines Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”